Verchères 350

Bilan de session parlementaire : Xavier Barsalou-Duval résolument présent pour défendre la circonscription et le Québec

Communiqué
Bilan de session parlementaire : Xavier Barsalou-Duval résolument présent pour défendre la circonscription et le Québec
Le député du Bloc Québécois de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou-Duval, fait le bilan d’une session parlementaire prolifique sous le signe du choc entre le Canada et le Québec. (Photo : BQ)

Le député du Bloc Québécois de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou-Duval, fait le bilan d’une session parlementaire prolifique sous le signe du choc entre le Canada et le Québec.

Présent pour que le fédéral tienne parole

D’abord, le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères a découvert que le ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités a décidé de priver Québec et ses municipalités de 350 millions $ pour les infrastructures vertes et le transport en commun, en contradiction directe avec l’entente bilatérale Canada-Québec. Cette décision fut aussi décriée par l’Union des municipalités du Québec et la mairesse de Montréal à la suite de l’intervention du Bloc Québécois.

« De l’argent promis dans une entente signée qui n’est pas versé, c’est du vol. Point final ! Soyez assurés que je reviendrai à la charge tant et aussi longtemps que le fédéral n’aura pas remis à Québec l’argent auquel nous avons droit. », souligne Xavier Barsalou-Duval.

Présent pour que le fédéral respecte les voyageurs

Le Bloc Québécois et Xavier Barsalou-Duval se sont également portés à la défense des voyageurs alors que ceux-ci sont malmenés par le gouvernement fédéral, en premier lieu par l’incapacité du gouvernement à fournir un passeport aux voyageurs qui en font la demande et, en deuxième lieu, par l’adoption d’un nouveau règlement qui prévoit qu’une compagnie aérienne ne doit offrir un remboursement que si elle est dans l’incapacité de trouver un vol alternatif dans les 48h.

« Si gouverner, c’est prévoir, la crise des passeports trace le portrait d’un gouvernement usé qui peine à assurer les services de base aux Québécois. En plus, le ministre des Transports offre un cadeau aux compagnies aériennes en leur donnant 2 jours pour trouver un nouveau vol aux voyageurs. Quand tu arrives à destination avec deux jours de retard, ton mariage, tes funérailles ou ton rendez-vous d’affaires, ça fait longtemps qu’ils sont terminés. Après deux ans de pandémie, on se serait attendu à mieux. », tonne le porte-parole bloquiste.

Présent pour le français

Le député s’est également porté à la défense de notre langue au courant de cette session parlementaire, notamment lorsqu’il a interrogé en comité le CN et Air Canada quant à leur incapacité à respecter le fait français au Québec.

Présent pour le transport actif

Alors que la ville de Boucherville souhaite construire une passerelle permettant de rejoindre les Îles de Boucherville à vélo depuis la Rive-Sud, le député est intervenu auprès du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités pour le presser de conclure une entente avec Québec afin que les municipalités puissent utiliser les sommes du Fonds pour le transport actif. En date d’aujourd’hui, le volet Québec n’a toujours pas été annoncé, mais le député compte revenir à la charge.

Présent pour la sécurité ferroviaire

Monsieur Barsalou-Duval souligne également que dans le cadre de ses travaux au comité permanent des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, la question de la sécurité ferroviaire a été longuement étudiée. Le député y a d’ailleurs fait adopter une recommandation pour financer les études de faisabilité du déplacement et du réaménagement de voies ferrées en milieu urbain.

« Il s’agit d’une recommandation directement inspirée par le cas de la ville de Boucherville. Je me réjouis que cela figure comme une recommandation au gouvernement et j’espère maintenant que ce dernier y répondra favorablement », soutient le député bloquiste.

Présent pour la sécurité nautique

Finalement, le député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères a travaillé avec les villages bordant le Richelieu afin de finaliser le dossier pour la limite de vitesse sur la rivière ainsi que sur le dossier de la vitesse : « Ce fut un véritable parcours du combattant, mais ce dossier est maintenant derrière nous avec l’obtention d’une version modifiée de la réglementation comme suite à de nouvelles consultations avec le milieu. À l’heure actuelle, le dossier est dans les mains de Transport Canada qui le finalisera. C’est très encourageant considérant que tous s’entendaient pour la nécessité d’une réglementation. », conclut Xavier Barsalou-Duval.

Partager cet article