Verchères 350

Retour du Théâtre du Grand Monde après trois ans d’absence des planches

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Retour du Théâtre du Grand Monde après trois ans d’absence des planches
À la suite des représentations de la pièce Célimène et le Cardinal, Serge Allaire du Théâtre du Grand Monde a remis un chèque de 15 000 $ à Nicole Tremblay et Réjean Moreau de la Fondation Source Bleue. (Photo : TGM)
Célimène et le Cardinal est la pièce la plus récente présentée par la troupe.

On le sait, la pandémie n’a pas été évidente non plus pour les artistes qui ont besoin de partager leur art et leur passion avec le public. C’est donc avec soulagement et enthousiasme que la troupe du Théâtre du Grand Monde (TGM) a retiré son masque sanitaire pour enfiler les masques du drame, de l’intrigue et du suspense alors que ses membres préparent la pièce « Rue des anges ».
Le Théâtre du Grand Monde a vu le jour en 1979 à Sainte-Julie sous la férule du metteur en scène Serge Allaire, c’est-à-dire il y a 43 ans déjà. La pièce « Rue des anges » avait été l’une des premières présentées par le groupe d’alors et l’accueil avait été si bon que M. Allaire a décidé de la proposer de nouveau, près de 40 ans plus tard, car elle est toujours d’actualité de nos jours.
« On peut voir la pièce comme une intrigue policière doublée d’une trame psychologique », a-t-il expliqué. « Le thème est celui de la cruauté mentale que le mari inflige à son épouse, un thème qui est très actuel puisque nous avons actuellement, en tant que société, des préoccupations au niveau de la santé mentale. »
« La pièce de l’auteur britannique Patrick Hamilton se situe à l’époque victorienne, aux alentours de 1880, alors que la reine Victoria exerce une grande influence sur ses sujets, ce qui amène une ambiance générale plutôt lourde, alors que l’homme au cœur de cette intrigue exerce une mainmise totale sur sa femme. Cette emprise est désastreuse pour cette dame qui ne sait comment elle va se sortir de ce bourbier. Heureusement, l’inspecteur amènera un rayon de soleil pour cette femme, mais je ne veut pas en dire trop non plus! », de rire le fondateur.
« J’ai déjà présenté cette œuvre dans les années 1980 et je me rappelle que les spectateurs étaient assis sur le bout de leur chaise. Ça « punch », ça les tient en haleine et cet inspecteur était un Columbo avant l’heure, si je puis dire. La pièce est bien bâtie et il n’y a pas de longueurs. C’était un coup de cœur à l’époque et ça l’est encore aujourd’hui! »
Pour une bonne cause
La pièce devrait être présentée à l’école secondaire du Grand-Coteau à Sainte-Julie lors de la relâche scolaire, soit en mars prochain. C’est le seul moment qui a été mis à la disposition de la troupe pour la tenue des représentations, ce qui n’est pas l’idéal selon M. Allaire étant donné que de nombreuses personnes sont parties en vacances à cette période de l’année.
Or, a-t-il fait valoir, il ne faut pas perdre de vue que la totalité des profits générés sont remis à une bonne cause. Ainsi, grâce aux cinq plus récents spectacles présentés par la TGM, près de 70 000 $ ont été remis aux deux maisons de soins palliatifs de la région, soit Victor-Gadbois et Source Bleue.
Ce souci de réduire au maximum les coûts afin de maximiser les dons ne va pas sans complications pour M. Allaire et son groupe qui doivent contourner plusieurs problèmes afin de s’organiser, entre autres, pour la tenue des répétitions (28 heures en moyenne par mois) ainsi que la construction et l’entreposage des décors.
La direction espère que ces difficultés iront en diminuant au fil du temps et M. Allaire a lancé du même coup un appel aux bénévoles qui aimeraient participer à la réalisation des décors, des costumes, à la recherche d’accessoires, etc. Pour ce faire, il suffit de communiquer avec Serge Allaire au 514 347-6733 ou sur la page Facebook du Théâtre du Grand Monde.
« Au-delà du plaisir de présenter du théâtre aux gens, il y a chez nous le désir de s’impliquer auprès de la communauté », a rappelé le metteur en scène. « Nous sommes ce que l’on pourrait appeler des artistes sociaux! »





Partager cet article