Verchères 350

20 000 arbres abattus dans les trois grands parcs de Longueuil

François Laramée
20 000 arbres abattus dans les trois grands parcs de Longueuil

Une fois l’ensemble des travaux de foresterie achevés, en 2024, ce sont plus de 20 000 arbres morts ou malades qui seront abattus dans les grands parcs de la ville de Longueuil. L’agrile du frêne, cet insecte venu d’Asie et présent partout au Québec depuis 2012 a, depuis ce temps, fait d’énormes ravages sur le couvert forestier d’un bout à l’autre de l’Amérique du Nord, et Longueuil ne fait pas exception.
Cela dit, bonne nouvelle s’il en est une, l’avancement des travaux de coupes d’arbres potentiellement dangereux dans les pacs a récemment permis de sécuriser l’ensemble des sentiers estivaux dans les parcs Michel-Chartrand et de la Cité ainsi que deux des trois sections du sentier du boisé Du Tremblay.

Boisé Du Tremblay, 2000arbres touchés
Dans le boisé Du Tremblay, près de 700 arbres ont été abattus afin de permettre la réouverture de deux des trois sections du sentier de marche, soit les sections accessibles par le chemin du Tremblay, le parc Cantin et le parc Jardins de Médicis. La dernière portion du sentier, soit celle qui débute au stationnement de la rue Vauquelin, sera sécurisée à l’automne prochain grâce à l’abattage de 1 300 arbres morts supplémentaires.

Parc Michel-Chartrand, 13 000 arbres malades
Dans le parc Michel-Chartrand, depuis le début de l’année, plus de 8 500 arbres morts ont été abattus le long des sentiers. Les équipes ont travaillé d’arrache-pied depuis les dernières semaines, ce qui a permis d’ouvrir tous les sentiers de marche. Les travaux reprendront à l’automne dans la zone de conservation où plus de 4 500 arbres supplémentaires devront être abattus près des sentiers réservés à la pratique de la raquette et du ski de fond.

Parc de la Cité, 3000 arbres malades
Dans le cas du parc de la Cité dans l’arrondissement de Saint-Hubert, les travaux d’abattage, où environ 3 000 arbres doivent être abattus, ont été majoritairement effectués en mars dernier permettant la réouverture de tous les sentiers. Les travaux se poursuivront jusqu’à l’hiver prochain dans les zones de conservation dès que l’état du sol dans les sous-bois et les conditions météorologiques le permettront. Les arrière-lots des propriétés privées adjacentes au parc seront également sécurisés durant cette période.

Il faut enfin préciser que certaines portions de sentiers pourraient être temporairement fermées au cours des prochains mois dans les trois parcs-nature afin de procéder à la récupération des billots de bois et d’effectuer divers travaux de réfection.

Partager cet article