Verchères 350

Surplus de 6,7 M$, et baisse de la dette municipale non subventionnée de 1,7 M$ à Boucherville

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Surplus de 6,7 M$, et baisse de la dette municipale non subventionnée de 1,7 M$ à Boucherville

Dépôt des états financiers de 2021

La Ville de Boucherville a terminé l’année financière 2021 avec un surplus de 6,7 M$ $ pour ses activités de fonctionnement, et réduit la dette non subventionnée de 1,7 M$.
C’est ce qu’indiquent le rapport de l’auditeur Deloitte déposé par le conseil municipal le 9 mai dernier lors d’une séance extraordinaire
« Tout en ayant effectué huit gels de taxes résidentielles au cours des dix dernières années, la Ville a malgré tout déclaré des excédents annuels de 6,7 M$ et réduit sa dette non subventionnée de 1,7 M$, passant de 82,8 M$ à 81,1 M$ », indique la Ville dans un communiqué.
« La dette municipale est composée d’une dette subventionnée et d’une dette non subventionnée. La dette dite subventionnée est constituée de diverses subventions qui seront versées à la Ville par les divers paliers de gouvernements pour des projets, notamment d’infrastructures. Les paiements de la dette subventionnée sont couverts par les versements de subventions, alors que la dette non subventionnée représente quant à elle l’endettement réel de la municipalité », explique-t-on.

Malgré les impacts de la pandémie qui ont occasionné des pertes financières en raison, en grande partie, de la fermeture de ses installations sportives et culturelles, la Ville de Boucherville a bénéficié d’une hausse de ses revenus, ce qui lui a permis de faire face à la crise et de poursuivre ses activités. Les revenus sont globalement en hausse de 4,3 M$ par rapport au budget 2021. Cela est attribué plus précisément aux droits de mutation (3,1 M$); et aux revenus de taxation et autres sources;(2,9 M$). À cela, il faut aussi considérer une réduction de revenus de 1,7 M$ liée aux activités sportives et culturelles de l’année en cours.

« Les mesures sanitaires et la saine gestion des dépenses en 2021 ont fait en sorte qu’il y a eu une économie totale de 2,4 M$ en dépenses de fonctionnement. Plusieurs événements et activités ont entre autres dû être annulés, occasionnant des économies de plus de 1 M$ en 2021 », précise le communiqué.


Nombreux investissements en 2021

Plusieurs dépenses en investissements ont eu lieu pendant l’exercice 2021, permettant ainsi l’amélioration des infrastructures et la mise en œuvre de nouvelles installations :

• Réfections et réhabilitation des infrastructures de plusieurs rues dont Thomas-Pépin, Birtz, De Verrazano et le boulevard Marie-Victorin;
• Prolongement des rues Jean-Vallerand et Louis-Quilico;
• Aménagement d’un lien cyclable sur la rue de Montbrun;
• Honoraires professionnels et travaux préparatoires au Complexe multisport;
• Mise à niveau du système de réfrigération du Centre des glaces Gilles-Chabot;
• Stationnement incitatif de Mortagne;
• Acquisition de véhicules électriques (surfaceuse, voitures de service et chariot élévateur);
• Travaux de foresterie et de reboisement dans plusieurs parcs en raison de l’agrile du frêne;
• Écran antibruit sur la route 132 Ouest;
• Augmentation du soutien aux organismes locaux en raison de la pandémie.

Le maire Jean Martel s’est déclaré très heureux des résultats financiers de la municipalité, « d’autant plus en contexte de pandémie où les équipes ont réussi à s’adapter et à offrir des services de qualité. »





Partager cet article