Verchères 350

Jour de la Terre: Sainte-Julie fait la promotion de la tendance zéro déchets

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Jour de la Terre: Sainte-Julie fait la promotion de la tendance zéro déchets
Dix familles de Sainte-Julie famille, dont les Forgues-Audet, avaient été choisies pour participer au défi zéro déchet et elles ont réussi à diminuer leurs matières recyclables de 10 %, leurs résidus alimentaires de 21 % et leurs déchets ultimes de 65 %! (Photo : Léa Ilardo, pour Environnement jeunesse)

Dans le cadre du Jour de la terre, la Ville de Sainte-Julie a rappelé qu’elle fait depuis des années la promotion de la tendance zéro déchets, dont l’objectif est de repenser sa façon de consommer et son mode de vie afin de réduire le nombre de déchets produits, tout en modifiant ses habitudes de vie à son rythme. Cette tendance repose sur les 5 R, soit Refuser ce dont on n’a pas besoin; Réduire ce dont on a besoin; Réutiliser et Réparer ce que qu’on a déjà; Recycler; Composter (c’est-à-dire le mot « Rot » en anglais).
Il y a près de trois ans, dix familles ont été choisies pour participer à un nouveau programme d’accompagnement personnalisé qui se déroulait entre 2019 et 2020. Ces foyers sélectionnés ont pu profiter d’une programmation formatrice et participative afin de faciliter leur transition vers une réduction optimale de leurs matières résiduelles.
Ces familles devaient aussi réaliser des pesées régulières pendant une période de six mois au départ, laquelle a été prolongée à cause de la pandémie. Grâce à leurs nouvelles connaissances et accompagnées par la coop-conseil zéro déchet Incita et la Ville, la réduction de leurs déchets fut des plus encourageantes.
En effet, après une analyse des données issues des pesées, elles ont collectivement réussi à diminuer leurs matières recyclables de 10 %, leurs résidus alimentaires de 21 % et leurs déchets ultimes de 65 %! Ces résultats sont d’autant plus intéressants qu’on peut imaginer que cette tendance zéro déchets aurait un impact important si une majorité de citoyens la mettait en pratique.
Trucs et conseils
Le journal de bord de ces familles est présenté sur le site de la Ville de Sainte-Julie et on peut y trouver une foule de trucs et renseignements utiles sur cette démarche environnementale, comme sur l’épicerie, les animaux de compagnie, les cadeaux de Noël, la salle de bains, les produits nettoyants, les articles écolos, les voyages, le gaspillage alimentaire, la consommation responsable, le ménage, les rénovations, les idées pour bien se nourrir et ménager la planète, etc.
En ce qui concerne le gaspillage alimentaire, on y apprend que, si l’on considère le parcours d’un aliment de la récolte à notre assiette, près de 60 % de la nourriture au Canada est jetée. Le gaspillage principal est composé des résidus alimentaires mis à la poubelle ou au compostage par les citoyens dans leur propre maison, puisqu’un ménage moyen gaspille 140 kilos de nourriture chaque année, alors que celle-ci pourrait être consommée. De plus, la production de cette nourriture exige une impressionnante quantité d’eau. Par exemple, l’empreinte de l’eau pour produire un seul œuf est de 200 litres!
On donne plusieurs trucs pour faire de votre frigo votre meilleur allié : les aliments moins périssables peuvent se retrouver dans la porte qui, souvent ouverte, perd ainsi quelques de degrés nécessaires à la conservation. Il est préférable de placer les yogourts et les aliments plus fragiles sur les tablettes du haut ou au fond du frigo, là où la température froide est la mieux maintenue. Les fruits et les légumes, friands d’humidité, sont à leur place dans les bacs du bas. On suggère aussi de garder ses aliments et ses restes dans des contenants transparents pour bien les voir et être plus tentés de les manger.
Bref, il y a de nombreux trucs et plein de liens vers des sites de référence intéressants. On multiplie ainsi les petits gestes qui sont bons pour l’environnement et, en cette période de forte inflation, ce n’est pas mauvais non plus pour le portefeuille!

Partager cet article