Verchères 350

Le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent salue l’initiative de l’Alliance des villes

communiqué
Le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent salue l’initiative de l’Alliance des villes
Le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent (CPBSL) salue la prise de position de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent qui appuie les demandes faites au gouvernement canadien, par les différentes communautés concernées, pour qu’il rétablisse le financement des infrastructures riveraines le long de la voie maritime du Saint-Laurent.

Le Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent (CPBSL) salue la prise de position de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent qui appuie les demandes faites au gouvernement canadien, par les différentes communautés concernées, pour qu’il rétablisse le financement des infrastructures riveraines le long de la voie maritime du Saint-Laurent. Cette coalition binationale de maires américains et canadiens, qui regroupe plus de 125 villes et municipalités riveraines, se joint à tous ceux qui, comme plusieurs maires et députés de la Montérégie, plaident pour l’adoption par le gouvernement fédéral de mesures proactives pour protéger les berges du Saint-Laurent. L’une de ces mesures urgentes est de rétablir une prise en charge de l’entretien des berges par le gouvernement fédéral, qu’il a malheureusement abandonnée en 1997.
« L’abandon par le gouvernement fédéral de la construction et de l’entretien d’ouvrages de protection, combiné à l’augmentation de la circulation maritime et à la taille des navires qui circulent avec une réduction volontaire de limite de vitesse, ont entraîné de graves problèmes d’érosion le long de la voie maritime du Saint-Laurent, en plus de la destruction d’habitats pour la flore et la faune. Plusieurs citoyens constatent cela avec beaucoup d’inquiétude et ont fait et continuent de faire des démarches auprès de leurs élus pour être entendus. » a déclaré Madame Micheline Lagarde, présidente du Comité pour la protection des berges du Saint-Laurent. « Le CPBSL est très heureux que l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent réclame que le gouvernement fédéral agisse rapidement pour rétablir le financement pour protéger les rives, les habitats fauniques et les communautés riveraines. Il s’agit d’une action et mobilisation importantes qui nous l’espérons, seront entendues et reçues positivement par le gouvernement fédéral. »
Les berges ne peuvent être dissociées du fleuve et celles-ci méritent d’être protégées de façon durable, écologique et sécuritaire; cette responsabilité incombe au gouvernement. La route maritime du fleuve Saint-Laurent transporte des millions de tonnes de marchandises, soit 80% de nos biens de consommation à bord d’au moins quelque 2,000 navires par an; l’impact sur les berges est bien réel et disons-le catastrophique.
L’appui à notre comité des maires des municipalités suivantes : madame Maude Allaire mairesse de Contrecoeur, monsieur Martin Damphousse maire de Varennes et monsieur Alexandre Bélisle maire de Verchères et bien sûr celui du député fédéral de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères M. Xavier Barsalou-Duval à notre comité nous encourage à continuer de réclamer des ouvrages de protection et d’entretien des berges et au nom de tous les membres du CPBSL nous tenons sincèrement à les remercier de cet appui.
Le CPBSL est un comité de citoyens pour la protection des berges qui souhaite contribuer à restaurer l’intégrité des berges le long du chenal de navigation du Saint-Laurent. Le CPBSL veut mobiliser tous les intervenants pour améliorer et protéger les rives du fleuve, plus particulièrement dans le corridor fluvial de Varennes/Verchères/Contrecoeur.
On peut s’abonner à la page Facebook du comité pour plus d’informations : https://www.facebook.com/Comit%C3%A9-pour-la-protection-des-berges-du-Saint-Laurent-2268853706466766/

Partager cet article