Verchères 350

Boucherville, Verchères et Varennes participent au nouveau volet du projet Zéro déchet – Agir à la source

communiqué
Boucherville, Verchères et Varennes participent au nouveau volet du projet Zéro déchet – Agir à la source
C’est avec joie que Nature-Action Québec (NAQ) annonce la création d’un nouveau volet à la suite du projet FILET ZÉRO DÉCHET- AGIR À LA SOURCE. (Photo : NAQ)

C’est avec joie que Nature-Action Québec (NAQ) annonce la création d’un nouveau volet à la suite du projet FILET ZÉRO DÉCHET- AGIR À LA SOURCE. Cette initiative
pionnière au Québec a permis à l’organisme à but non lucratif et à ses huit partenaires municipaux d’agir concrètement sur cet enjeu environnemental d’importance qu’est la gestion de nos déchets et notre consommation du plastique. Plus précisément, ce sont les villes de Beloeil, Boucherville, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Sainte-Julie, Varennes
et Verchères qui ont appuyé ce projet avec engouement en 2021.

Des résultats impressionnants et de la nouveauté pour 2022

En 2021, pas moins de six municipalités ont pu installer des filets aux exutoires pluviaux sur une période de 3 mois, ce qui a permis à NAQ d’amasser près de 317 kg de déchets. De plus, grâce à la campagne de sensibilisation émise autour du projet, notamment une capsule vidéo informative, un jeu-questionnaire de personnalité « écolo », la participation de 98 commerçants au mouvement ICI et finalement un marquage au sol de sensibilisation près des bouches d’égout, 37 450 Canadiens et Canadiennes ont été informés.
En 2022, six villes, dont une nouvelle, participeront au projet LA RÉDUCTION DES DECHETS – POUR UN FLEUVE EN SANTÉ soit Beloeil, Boucherville, Candiac, Mont-Saint-Hilaire, Varennes et finalement Verchères. Les filets fixés aux exutoires pluviaux seront installés pour une période de 6 mois. Une fois l’installation complétée et supervisée par le fournisseur infraStruct, les équipes
de Nature-Action Québec (NAQ) procéderont à la caractérisation des déchets interceptés.
Une campagne de communication sera aussi déployée auprès des citoyens afin de les sensibiliser et les responsabiliser à la réalité du circuit de l’eau et du cycle de vie des déchets que nous générons. De plus, des ateliers destinés aux élèves seront présentés dans les écoles.
Cette initiative permettra d’éveiller les consciences des plus jeunes dans le but d’encourager le changement d’habitudes en vue de réduire l’utilisation du plastique à usage unique et d’éviter qu’il ne se retrouve dans l’environnement. Enfin, trois corvées de nettoyage seront organisées au courant de l’année.
Rappelons que ce projet contribuant à la lutte au plastique à usage unique est le fruit du travail dévoué de l’équipe de Gestion des matières résiduelles et écocivisme de NAQ. De l’idéation à l’approche des municipalités visées, les professionnels de NAQ ont su viser juste et élaborer un projet aux vertus avantageuses à la fois pour la nature et la conscience sociale.
« Nature-Action Québec profite de cette annonce afin de souligner l’intérêt croissant de nos gouvernements face à ces enjeux de taille. D’importantes décisions sont à prendre afin d’embarquer dans une véritable transition écologique et nos gouvernements sont sans aucun doute des alliés incontournables à la cause! », souligne Justine Plessis, chargée de projet chez Nature-Action Québec.

Partager cet article