Verchères 350

Une nouvelle ronde de financement de 255 M$ pour Enerkem qui a un projet à Varennes

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Une nouvelle ronde de financement de 255 M$ pour Enerkem qui a un projet à Varennes
Enerkem planifie la construction à Varennes de la première usine au Québec qui produira des biocarburants et des produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles non recyclables et de biomasse forestière. (Photo : Enerkem)

Enerkem planifie la construction à Varennes de sa première usine au Québec qui produira des biocarburants ainsi que des produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles non recyclables et de biomasse forestière. Récemment, l’entreprise québécoise a annoncé un nouveau financement totalisant 255 M$ afin de l’aider à concrétiser tous ses projets.
D’un côté, la firme espagnole Repsol investit 170 M$, dont 75 M$ dans le capital de l’entreprise, afin d’accélérer notamment le déploiement de la technologie d’Enerkem pour développer de nouveaux projets en Espagne et au Portugal, qui ont pour objectif de traiter annuellement quelque 400 000 tonnes de déchets solides non recyclables et en tirer près de 240 000 tonnes de méthanol.
Pour sa part, Monarch Alternative Capital, participe à cette ronde à hauteur de 30 M$, tandis qu’Avenue Capital Group réinvestit 30 M$. Enfin, il y a 25 M$ de réinvestissements par certains actionnaires existants, parmi lesquels on compte Investissement Québec, le Fonds de solidarité FTQ, Rho Ventures, Braemar Energy Ventures, Cycle Capital, Fondaction et Suncor Energy.
Transport routier, aérien et maritime
« Ces appuis confirment la valeur ajoutée de notre technologie dans la gestion efficace et durable des matières résiduelles ultimes et de la biomasse forestière, pour les transformer en produits chimiques circulaires et en biocarburants avancés destinés au transport routier, aérien et maritime », a déclaré Dominique Boies, chef de la direction d’Enerkem. « Nous contribuerons ainsi à décarboner des secteurs d’activités qui ont une forte empreinte environnementale. (…) Il faut souhaiter que cette ronde de financement exerce un effet d’entraînement significatif auprès d’investisseurs québécois et canadiens afin de stimuler les technologies propres innovantes. »
Rappelons qu’Enerkem et ses partenaires sont à planifier la construction à Varennes de la première usine au Québec qui produira des biocarburants et des produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles non recyclables et de biomasse forestière. Recyclage Carbone Varennes (RCV) représente un investissement de plus de 875 M$ CA, dans lequel les gouvernements de Québec et d’Ottawa ont accepté de contribuer à hauteur de 160 millions pour Québec et 70 millions pour Ottawa.
L’électricité québécoise constitue une composante essentielle de cette conversion et elle proviendra d’un électrolyseur de grande puissance construit par Hydro-Québec au coût de 200 M$.

Partager cet article