Verchères 350

Projet résidentiel sur le site de l’ancien garage municipal: Varennes fait le point et une proposition à des citoyens inquiets

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Projet résidentiel sur le site de l’ancien garage municipal: Varennes fait le point et une proposition à des citoyens inquiets
Carte du secteur à développer (Photo : Ville de Varennes)
Le secteur à développer vu du ciel.

Le 31 mars dernier lors d’une soirée d’information, la Ville de Varennes a rencontré une vingtaine de résidents du complexe Le Sommet, situé rue du Souvenir, qui se disent inquiets par rapport au futur projet d’ensemble résidentiel qui sera construit dans quelques années sur le site de l’ancien dépôt à neige et du garage municipal localisé au 1850, route Marie-Victorin.
Le maire a tenu à faire le point sur la situation afin de donner l’heure juste aux citoyens qui avaient entendu de nombreuses rumeurs à ce sujet, notamment que l’on construirait à cet endroit une marina près du fleuve; que les travaux débuteraient très bientôt; qu’il y aurait une maison qui serait expropriée et qu’on aménagerait même un terrain de golf dans le parc de la Commune…
“Je vous le dis, jamais dans 100 ans la Ville va vendre, ne serait-ce qu’une parcelle de son fleuron, le parc de la Commune”, a-t-il affirmé aux résidents en précisant que les règlements de la Ville ne permettent pas de marina, le conseil considérant même que “c’est une nuisance”, et il a souligné qu’on ne peut pas non plus ajouter ne serait-ce que des quais flottants à cet endroit.
Martin Damphousse a aussi déclaré qu’il n’y aurait pas de maison expropriée dans ce secteur, contrairement aux rumeurs entendues, alors que la construction du projet n’est pas près de commencer, car même dans un scénario optimiste, le conseil n’entrevoit pas le début des travaux avant 2025, voire 2026.
La question de la hauteur permise des bâtiments dans le secteur de l’ancien garage municipal, soit dix étages selon un règlement adopté en 2015, inquiétait tout particulièrement la vingtaine de résidents présents à la rencontre qui craignaient entre autres de perdre une partie de leur fenêtre sur le fleuve. Ceux-ci avaient même signé une pétition afin de demander l’ouverture du registre concernant un article règlementaire du règlement 707-145.
Rappelons que ce projet de règlement avait été présenté lors de l’assemblée publique du 14 mars dernier afin que la densité passe de 50 logements par hectare à 120 logements par hectare, pour la rendre conforme au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) que doivent respecter les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).
Au terme d’une rencontre de 90 minutes, le maire a proposé tout simplement de “jeter aux poubelles” le projet de règlement actuel et, si les citoyens présents sont d’accord, il irait rencontrer le promoteur qui est propriétaire des terrains, le Groupe Laliberté, pour que la hauteur maximum à cet endroit soit abaissée à six étages au lieu de dix. Si le promoteur accepte la proposition, la Ville diminuerait donc la hauteur permise à cet endroit, mais elle irait de l’avant avec l’augmentation de la densité, ce qui serait une situation gagnante pour les deux parties, a fait valoir Martin Damphousse.
Les personnes présentes ont accepté à l’unanimité cette proposition du maire et elles devraient, dans un premier temps, en parler aux autres propriétaires du complexe Le Sommet afin de voir s’ils sont d’accord avec cette nouvelle proposition.

Partager cet article