Verchères 350

Aucune augmentation du compte de taxes pour une résidence unifamiliale moyenne à Varennes

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Aucune augmentation du compte de taxes pour une résidence unifamiliale moyenne à Varennes
Le maire Martin Damphousse a mentionné qu’il n’augmentera pas le compte de taxes des propriétaires varennois en 2022.

Au lendemain de l’élection municipale de novembre dernier, le maire Martin Damphousse avait mentionné qu’il n’augmenterait pas le compte de taxes des propriétaires varennois et c’est ce qu’il a annoncé lors de la séance spéciale du 20 décembre. Il a ajouté à cette occasion qu’au cours de l’année 2022, les priorités du conseil municipal seront de poursuivre la mise en place d’initiatives environnementales et de célébrer en grand le 350e anniversaire de fondation de Varennes, notamment par la construction du centre multifonctionnel et la mise en service du Polydôme, qui était prêt à accueillir les Varennois dès le 18 décembre.
Comme dans les autres municipalités de la région, un nouveau rôle d’évaluation foncière a été adopté à Varennes et celui-ci fait état d’une hausse moyenne de l’ordre de 15 % de la valeur d’une maison. Les élus ont donc abaissé les taux de taxes foncières afin de compenser cette augmentation importante. Ils ont aussi gardé les taxes de services au même niveau que l’an dernier, soit 79 $ pour l’eau, 95 $ pour l’assainissement des eaux usées, 239 $ pour la gestion des matières résiduelles, ainsi que 100 $ en ce qui concerne le Fonds pour la réfection du réseau de voirie municipale.
Il est à remarquer qu’à Varennes, contrairement à la très grande majorité des autres municipalités au Québec, la majeure partie (36 %) de ses revenus de près de 50 M$ provient des taxes foncières non résidentielles, c’est-à-dire essentiellement des commerces et industries. Les taxes foncières résidentielles pour leur part constituent 30 % des entrées d’argent de la Ville.
Projet en 2022
L’an prochain, de nombreux projets sont sur la table du conseil, entre autres au chapitre de l’environnement et des espaces verts, car Varennes entend faire la mise à jour du bilan de ses émissions de gaz à effet de serre (municipal/résidentiel/commercial/industriel) et celle de son plan d’action municipal afin de mieux cibler ses futures interventions dans ce domaine.
La Municipalité veut aussi multiplier les partenariats avec les instances gouvernementales pour accroître le nombre de bornes de recharge électriques sur son territoire, installer des panneaux solaires pour ses bâtiments et subventionner des travaux de rénovation qui favoriseront l’efficacité énergétique et les toits verts.
En 2022, l’objectif est de réaliser un plan directeur afin d’encadrer le développement d’un parc écotouristique sur l’île Sainte-Thérèse et de mener un sondage afin d’aider à l’élaboration d’un autre plan directeur, cette fois pour le parc de la Commune.
Au cours de cette année se déroulera la deuxième phase de construction de la promenade sur pilotis près du fleuve Saint-Laurent et l’installation de bornes de recharge électriques pour différents bâtiments municipaux. La Ville fera aussi l’acquisition d’un camion électrique d’unité de secours pour le Service de sécurité incendie, elle achètera du mobilier urbain et aménagera des zones d’ombre au Skate Plaza, en plus d’apporter des améliorations des terrains de baseball au parc du Pré-Vert.
Centre-ville et 350e
Le projet Priorité centre-ville se poursuivra avec l’acquisition d’immeubles, le redéveloppement de ce secteur et une planification afin de construire des logements abordables sur le territoire. Il est à noter qu’une étude est également prévue pour l’enfouissement des fils sur la route Marie-Victorin.
Au chapitre des Infrastructures et bâtiments, Varennes procèdera à la construction d’une nouvelle caserne de pompiers et l’achat d’équipements pour ce service. Le changement du système de filtration au Complexe aquatique est aussi au programme.
Plusieurs travaux sont prévus en 2022, soit sur les rues Émond et Blain, ainsi que le boulevard René-Gaultier, entre les rues de l’Aqueduc et Saint-Eugène, de même que la réfection de plusieurs passages piétonniers et de la piste cyclable de la rue des Intendants, entre de la Marine et de la Saline.
Et bien sûr, l’année commencera en force par le dévoilement, le 13 janvier, de la programmation des Fêtes du 350e. Le comité organisateur précise qu’il s’agira de célébrations écoresponsables avec un plan d’action selon quatre grands axes, soit la communication/sensibilisation, la saine gestion des matières résiduelles, la mobilité active ainsi que les émissions de gaz à effet de serre et l’approvisionnement responsable. Il y aura même un calcul des émissions de gaz à effet de serre avec un plan de compensation liés aux diverses activités prévues au cours de cette année bien spéciale.

Aucun doute, René Gaultier aurait été fier de ses descendants!

Partager cet article