Verchères 350

Maude Fleury: D’un studio de Varennes aux Grands Ballets Canadien

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Maude Fleury: D’un studio de Varennes aux Grands Ballets Canadien
(Photo : Sasha Onyshchenko / Grands Ballets Canadiens)

Maude Fleury a fait ses premiers pas chaussée de ses pointes à l’âge de 6 ans sur les planchers de l’Académie de danse Martine Laferrière de Varennes. C’est à cet endroit qu’elle a entrepris le chemin qui, douze années plus tard, allait la mener aux Grands Ballets Canadiens, une institution dont la réputation n’est plus à faire.

Aujourd’hui âgée de 18 ans, Maude fait partie d’un groupe de dix nouveaux danseurs qui se sont récemment joints à l’institution. En compagnie de Carrigan MacDonald, Alexandra Eccles, Théodore Poubeau et François Gagné, elle fera désormais partie du groupe d’apprentis des Grands Ballets Canadiens qui, en 2022, vont célébrer leur 65e anniversaire.

« Maude est l’image que l’on se fait de la ballerine type, affirme Martine Laferrière qui lui a enseigné à ses débuts. Elle a depuis toujours de forts belles lignes classiques et je comprends que les Grands Ballets Canadiens aient voulu l’intégrer à la compagnie. Même enfant, on lui reconnaissait sa rigueur et son sérieux. Ses qualités l’ont certainement fait remarquer. » 

Gracieux et inspirant

À la suite de son passage à l’académie varennoise, Maude, qui est originaire de Boucherville, a fait son entrée à l’École supérieure de ballet du Québec à l’âge de 9 ans avant de décrocher une bourse l’année suivante.

Au fil de ses expériences, la jeune ballerine a eu l’opportunité de travailler avec Evelyn Hart (Royal Winnipeg Ballet, 2016) et Delphine Moussin (Opéra de Paris, 2019). 

Parmi les productions auxquelles elle a prêté ses talents, mentionnons Marie-Antoinette du Houston Ballet (2014), Le Lac des cygnes (corps de ballet – 2016), Hommage à Léonard Cohen (2017), La Belle au bois dormant (2018), Soirée des Étoiles des Grands Ballets Canadiens (2018), Paquita (2019), Sérénade de Balanchine (2019) ainsi que l’incontournable Casse-Noisette qui sera présenté de nouveau au cours des prochains jours à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts en programme double en compagnie de la production Le voyage de Clara.

Reconnue pour son excellence dans la performance, Maude se démarque par ailleurs, aux dires de ses pairs, par « ses ports de bras gracieux et inspirants qui la vouent probablement à de grands rôles ballétiques classiques. »

Partager cet article