Les mots-croisés de La Relève

Une photographie de James Laflamme illustre une des cartes de voeux de Stéphane Bergeron

communiqué
Une photographie de James Laflamme illustre une des cartes de voeux de Stéphane Bergeron
C’est une photographie prise par M. James Laflamme qui orne depuis déjà un certain temps l’une des cartes de vœux du député de Montarville, M. Stéphane Bergeron. (Photo : COurtoisie)

C’est une photographie prise par M. James Laflamme qui orne depuis déjà un certain temps l’une des cartes de vœux du député de Montarville, M. Stéphane Bergeron. «J’ai été séduit par la paisibilité que dégage ce coucher de soleil partiellement voilé par le feuillage d’un arbre avec, en trame de fond, le mont Saint-Bruno, emblème de notre circonscription et joyau régional. Il est toujours saisissant de voir les beautés de la nature captées sur le vif par l’œil du photographe et l’objectif de la caméra, cristallisant, pour l’observateur et la postérité, cet instant fugace qui respire la quiétude et inspire la sérénité», de souligner M. Bergeron.

«Habituellement, a-t-il poursuivi, ce sont des toiles d’artistes-peintres de la circonscription qui illustrent mes différentes cartes de vœux. Or, les photographes sont aussi, à leur façon, des artistes. Et comment rester insensible face à cette photographie prise par M. Laflamme? Le paysage bucolique est à la fois majestueux et criant de simplicité, semblant éternellement sur le point de s’endormir.»

«Je prends régulièrement en photographie la nature autour de chez moi», explique M. Laflamme, qui s’est établi dans la région il y a plus de 30 ans. Il s’adonne d’ailleurs à cet art qu’est la photographie depuis plus de deux décennies. Véritable passionné doté d’un grand talent, ce sont la nature et les oiseaux qui retiennent tout particulièrement son attention. Il participe assidûment au concours Le Grand Zoom, dont il a d’ailleurs remporté à deux reprises la première place, en 2014 et 2019. À travers son objectif, on entrevoit toute la beauté des panoramas grandbasilois et des alentours.

Il est à noter que d’autres artistes de la circonscription fédérale de Montarville ont été et seront sollicités pour l’un ou l’autre des projets liés aux cartes de vœux produites par le bureau de M. Bergeron ou pour exposer au bureau de circonscription. «En cette période où on voit enfin poindre la lumière au bout du tunnel, le milieu artistique, qui s’est employé à nous remonter le moral aux heures les plus sombres de la pandémie, peine à reprendre son élan au terme de cette longue trêve d’expositions. Depuis plus de 27 ans, je me suis employé à offrir à des artistes locaux les murs du bureau de circonscription et la possibilité d’illustrer des cartes de vœux, et ce, dans le but de leur permettre de faire montre du fruit de leur talent et de leur travail. La pandémie a malheureusement mis sur pause cette tradition, avec laquelle j’ai plaisir à renouer. Il est essentiel de continuer à soutenir la vie artistique locale, sans quoi, on risque de la voir s’étioler peu à peu… ce qui serait un désastre, tant pour les créateurs que pour toutes les personnes, qui, comme moi, prennent plaisir à admirer leurs œuvres», de conclure Stéphane Bergeron.

Partager cet article