Les mots-croisés de La Relève

Des urgences de la région sont parfois à plus de 200 % de leur capacité…

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Des urgences de la région sont parfois à plus de 200 % de leur capacité…
En date du 18 novembre, les urgences des huit hôpitaux de la région étaient en moyenne à 146 % de leur capacité, alors qu’elle se situait à 209 % à Pierre-Boucher, à Longueuil. (Photo : Shutterstock)

La situation des urgences en Montérégie ne cesse de préoccuper puisqu’elles débordent régulièrement. En date du 18 novembre, les urgences des huit hôpitaux de la région étaient en moyenne à 146 % de leur capacité, alors qu’elle se situait à 209 % à Pierre-Boucher, à Longueuil. Cette situation a forcé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) régional de demander aux gens d’éviter les urgences lors que c’est possible.
Le site Internet Index Santé indiquait qu’il y avait 73 patients à Pierre-Boucher alors que la capacité est de 35. De ce nombre, 29 malades étaient sur une civière depuis plus de 24 heures et 10 depuis plus de 48 heures…
Curieusement, l’urgence de Charles-Le Moyne, situé tout près, était à 88 %, mais il faut noter qu’il s’agissait-là d’une exception car tous les autres établissements de santé du territoire sont au code rouge, notamment Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe qui était à 169 %. Le site précise aussi qu’au cours des 10 jours précédents le 18 novembre, la moyenne des urgences était toujours au code rouge dans la région.
Cette situation a amené le CISSS de la Montérégie-Est à demander à la population d’éviter ses urgences en raison du taux d’occupation élevé depuis plusieurs jours et en invitant la population avec des problèmes de santé mineurs à opter pour d’autres solutions.
On ajoute : « Voici quelques options qui s’offrent à vous: communiquez avec Info-Santé au 8-1-1 où une infirmière pourra vous conseiller et vous diriger vers le service approprié; consultez votre pharmacien; consultez votre médecin de famille; consultez un médecin dans une clinique sans rendez-vous. Toutefois, toute personne ayant une situation critique et instable ne doit pas hésiter à se rendre à l’urgence. »


Partager cet article