Les mots-croisés de La Relève

Vers une microforêt à l’école orientante l’Impact

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Vers une microforêt à l’école orientante l’Impact


La façade de l’école orientante l’Impact située dans le Vieux-Boucherville sera verte. Le projet de verdissement est passé du rêve à la réalité.
La semaine dernière marque en effet le début de la réalisation de la première phase du projet dont les plans ont été conçus bénévolement par Chantal De Menezes, architecte paysagiste. Grâce entre autres à la générosité de quelques citoyens qui ont offert des végétaux, elle a procédé à une première plantation. Le 29 octobre dernier, l’activité a été répétée, impliquant cette fois-ci quelques élèves, le directeur de l’école Gilles Verret et Marie-Claude Beaudin de Croque-Science, sous la supervision de Mme Menezes. Les végétaux choisis comportent entre autres des plants de petits fruits comme des bleuets et des camerises.
À terme, une microforêt sera créée dans cette zone scolaire et urbaine. Sa mise en œuvre contribuera à réduire les îlots de chaleur tout en mettant en valeur l’école, le parc et la classe extérieure.
« C’est une suite d’une belle collaboration entre les différents utilisateurs du lieu, après les potagers qui ont été aménagés sur le côté de l’école », spécifie Mme De Menezes.
Soulignons en effet que le printemps dernier, les élèves du cours d’engagement communautaire, en collaboration avec le camp Croque-Science de Boucherville, ont confectionné un jardin communautaire. Ce projet a permis non seulement aux élèves de contribuer à améliorer leur environnement, d’apprendre quelques notions de jardinage et de créer des liens, mais il a également permis à une douzaine de jeunes apprentis jardiniers de cultiver plusieurs variétés de fruits, légumes et fines herbes tout au long de l’été.



Partager cet article