Verchères 350

Catherine Fournier facilement élue mairesse de Longueuil

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Catherine Fournier  facilement élue mairesse de Longueuil

Elle sera accompagnée par 13 de ses candidats
Catherine Fournier a obtenu un mandat clair et non équivoque dimanche dernier. Elle sera assermentée mairesse de Longueuil dans quelques jours et dirigera un conseil composé de 13 de ses conseillers sur les 15 postes disponibles. Une victoire qui lui permettra d’avoir tous les pouvoirs et les coudées franches au cours des quatre prochaines années.
Tous les sondages lui donnaient une avance quasi insurmontable et le résultat final l’a confirmé avec un pourcentage de vote d’un peu plus de 60 % laissant loin derrière ses trois adversaires, Josée Latendresse (18 %) Jean-Marc Léveillé (13 %) et Jacques Létourneau (6 %) qui a succédé à la mairesse Sylvie Parent à la tête du parti Action Longueuil.
Dans son discours confirmant son éclatante victoire, la nouvelle mairesse de Longueuil s’est dite fière de «cette vague magenta» et est maintenant prête à répondre aux attentes fixées par la population.
Parmi les premières actions qu’elle souhaite entreprendre, elle a notamment évoqué la suspension des travaux sur le boulevard Béliveau, «le temps de faire la lumière sur le dossier» (le gouvernement fédéral a adopté un décret depuis pour protéger les milieux humides de ce secteur) ainsi que de poser les premiers jalons de l’office de consultation publique et de réviser la question du salaire.
« Dès la première assemblée du conseil municipal le 23 novembre, j’entends agir sur le fameux salaire de la mairesse qui a tellement fait couler d’encre, a-t-elle précisé. On va évidemment corriger la situation, en fonction des comparatifs applicables.»
La nouvelle mairesse sera donc clairement majoritaire au conseil alors que tous les candidats aux postes de conseillers de son parti ont été élus sauf deux, soit Sylvain Joli qui se présentait sous la bannière d’Option Greenfield Park (il a défait le président de l’arrondissement Bob Myles), et le vieux routier du secteur Laflèche dans l’arrondissement de Saint-Hubert, Jacques Lemire, qui sera probablement le prochain chef de l’Opposition officielle au Conseil, même s’il risque de se sentir un peu seul.
C’est donc dire que plusieurs têtes ont roulé dimanche soir car des élus en principe bien en selle tels que Jacques Poitras, Jean-François Boivin, Benoit L’Écuyer, Colette Ethier, Michel Lanctot et même le chef de l’Opposition, Xavier Léger, ont tous été battus.
Il faut également noter que, bien que quatre formations politiques se soient fait la lutte, ce sont environ 33 % seulement des électeurs qui se sont présentés aux urnes pour se prévaloir de leur droit de vote. C’est donc dire que deux électeurs sur trois n’ont pas voté et que seulement 20 % des mêmes électeurs se sont déplacés dimanche dernier car il y en avait déjà 13 % qui s’étaient rendus aux urnes lors des deux journées de vote par anticipation des 30 et 31 octobre.
Autre ricochet de cette victoire de Catherine Fournier, son arrivée à la mairie de Longueuil l’obligera à quitter ses fonctions de députée indépendante de la circonscription de Marie-Victorin ce qui provoquera la tenue d’une élection partielle au palier provincial.
Un dernier message de la mairesse sortante Sylvie Parent
Même si elle quittera officiellement ses fonctions dans quelques jours et bien que sa formation politique (Action Longueuil) ait été complètement rayée de la carte, la mairesse sortante Sylvie Parent a tenu, au lendemain de l’élection, à adresser ses félicitations aux nouveaux élus tout en y allant d’une dernière recommandation.
« Notre ville a fait des pas de géant au cours du dernier mandat et au cours des dernières années, mais beaucoup de travail reste encore à faire. Près de vingt ans après les fusions municipales, Longueuil a atteint l’âge adulte et le nouveau conseil municipal devra lui permettre d’assumer pleinement son statut de grande ville québécoise. En tant que citoyenne, je souhaite de tout cœur que nos élus sauront collaborer et établir un climat positif dans les instances décisionnelles de la ville, ce qui implique aussi de savoir s’élever et de voir grand lorsque vient le temps de prendre les décisions nécessaires pour l’ensemble de notre communauté », a-t-elle indiqué par voie de communiqué.

Partager cet article