Les mots-croisés de La Relève

Le passeport vaccinal s’invite dans la saison des sports de glisse

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Le passeport vaccinal s’invite dans la saison des sports de glisse
(Photo : Ski Saint-Bruno)

Les milliers d’amateurs de sports de glisse de la Rive-Sud devront faire avec les nouvelles directives de la santé publique qui obligeront les skieurs et planchistes de 13 ans et plus à détenir un passeport vaccinal pour dévaler une piste ou pour acheter une passe saisonnière.
La directive est tombée mardi dernier et elle aura des répercussions directes sur la prochaine saison.
En plus du passeport vaccinal, le port du masque sera exigé dans les aires publiques et dans les télécabines comme c’est le cas, par exemple, à Bromont, une des montagnes chouchous de milliers d’amateurs de Boucherville et de la région. Les stations pourront toutefois opérer les remontées mécaniques au maximum de leur capacité, ce qui devrait au moins accélérer le déplacement des skieurs et planchistes. Que ce soit dans les files d’attente ou dans les remontées mécaniques, la directive veut que le port du couvre-visage soit recommandé, mais pas nécessairement obligatoire.
Au mont Saint-Bruno, la pépinière du ski au Canada, le propriétaire Michel Couture se dit heureux de cette augmentation de la capacité d’accueil, mais il y aura un surcroit de travail pour appliquer les nouvelles obligations sanitaires et pour vérifier la possession du passeport vaccinal des visiteurs qui se pointeront pour dévaler les pistes ou pour acheter un billet quotidien.
Au mont Sutton, une autre station prisée par des centaines de Bouchervillois, on annonce, sur le site Internet, que les gens qui ont déjà acheté une passe de saison et qui n’auraient pas de passeport vaccinal peuvent appeler pour reporter ou annuler leur abonnement. Même chose à Saint-Bruno et à Bromont.
La nouvelle saison de ski devrait débuter au cours des prochains jours avec une ou deux premières pistes au mont Saint-Sauveur dans les Laurentides, comme c’est toujours le cas chaque année.



Partager cet article