Les mots-croisés de La Relève

Rainette faux-grillon : la Cour supérieure ordonne l’arrêt des travaux de prolongement du boulevard Béliveau, à Longueuil

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Rainette faux-grillon : la Cour supérieure ordonne l’arrêt des travaux de prolongement du boulevard Béliveau, à Longueuil
L’affiche annonçant les travaux a été quelque peu modifiée par des manifestants !

La Cour supérieure du Québec a ordonné, vendredi dernier, l’arrêt des travaux de prolongement du boulevard Béliveau à Longueuil en raison de toute la polémique entourant ces travaux qui seraient réalisés dans des milieux humides abritant la fameuse grenouille rainette faux-grillon.
Une décision, bien que provisoire, qui a évidemment réjoui les groupes environnementalistes. Ils avaient justement interpellé les instances judiciaires pour que cessent les travaux.
Par voie de communiqué, la Ville de Longueuil a indiqué qu’elle respectera l’injonction interlocutoire provisoire de la Cour supérieure et suspend ses travaux pendant 10 jours, soit jusqu’au 8 novembre.
La Ville s’est toujours préoccupée de trouver un équilibre entre deux objectifs : la préservation de l’environnement d’une part et, d’autre part, la nécessité de travaux pour réduire les risques quant à la sécurité des citoyens et au volume de circulation dans le secteur.
Toujours selon la Ville, quelle que soit l’issue des prochaines étapes du processus judiciaire, il faut considérer que si les travaux prennent trop de retard, cela risque de compromettre l’échéancier stratégique qu’elle s’était fixé afin de compléter à temps le passage faunique sous le boulevard en vue de 2022. Elle doit ensuite réaliser les aménagements fauniques prévus aux abords.
Cet échéancier de travaux, tenant compte des saisons, est déterminant pour respecter le cycle de reproduction des espèces, dont celui de la rainette faux-grillon. Le passage faunique sert à maintenir la connectivité des milieux naturels que la Ville travaille à protéger. Le tronçon de boulevard de 300 mètres et le passage faunique sont presque entièrement construits, mais ne sont pas encore fonctionnels.
Suite le 9 novembre prochain pour apprendre si l’ordonnance de la Cour sera prolongée ou non.

Partager cet article