Les mots-croisés de La Relève

44 % des usagers ne sont toujours pas remontés dans les autobus, sur la Rive-Sud

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
44 % des usagers ne sont toujours pas remontés dans les autobus, sur la Rive-Sud
(Photo : RTL)

Selon les plus récentes données du Réseau de transport de Longueuil, l’organisme de transport en commun souffre toujours de l’absence d’une importante partie de sa clientèle. Au plus fort de la pandémie de la COVID-19, le RTL avait perdu plus de 70 % de son achalandage, mais aujourd’hui, on estime que l’achalandage actuel équivaut à 55,6 % de la clientèle prépandémique, donc il manque encore près de 45 % des utilisateurs du transport en commun sur la Rive-Sud qui ne sont toujours pas remontés dans les autobus du transporteur de la région.
Les déplacements effectués par le RTL en direction de Montréal auraient diminué d’environ 80 % par rapport à la même période en 2019. C’est entre autres ce qui explique que le RTL a diminué l’ensemble de ses services d’environ 15 %, car de toute évidence la clientèle n’est pas au rendez-vous.
La rentrée des élèves et des étudiants – qui représentaient près du tiers de la clientèle totale du réseau avant la pandémie ‒ a heureusement rempli un peu plus les bus depuis quelques semaines. Le RTL évaluera l’achalandage sur ses lignes afin de pouvoir réagir rapidement à toute fluctuation d’une demande de service.
« Avec ces changements de comportement, le développement immobilier intense sur la Rive-Sud et de nouveaux points de clientèle à desservir, ça va prendre un bon coup de roue pour aller reconquérir nos usagers et aller en chercher de nouveaux », a récemment affirmé Michel Veilleux dans une entrevue accordée au journal La Presse.

Partager cet article