Les mots-croisés de La Relève

Des jardins pour nourrir, mais pour guérir aussi

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Des jardins pour nourrir, mais pour guérir aussi
Les membres des Jardins communautaires de Boucherville, le Collectif 21, se sont lancés dans la culture de plantes médicinales. Sur la photo, Elzieta Zurawska, herboriste amateur. (Photo : Diane Lapointe)

Un petit problème digestif? Une baisse du système immunitaire ou respiratoire, sinon une mauvaise circulation? Un début de grippe?
Oubliez le pharmacien ou le médecin (bon… pas toujours quand même on s’entend), car en plus de nourrir la collectivité de fruits et de légumes de toutes sortes, les membres des Jardins communautaires de Boucherville, le Collectif 21, se sont lancés dans la culture de plantes médicinales. Une cinquantaine de variétés ont été plantées cette année pour soigner bien des petits bobos.
Elzieta Zurawska est la responsable du jardin des herbes du Collectif 21. Herboriste amateur, elle croit beaucoup à l’effet thérapeutique, médicinale et régénératrice des herbes et plantes médicinales. « Tout est dans la nature », dit-elle. « On vit dans un monde de pilules, mais on peut soigner bien des choses tellement plus simplement et naturellement avec ce que la nature nous offre.
Cette année, les deux jardins du groupe, celui du coin Montarville et Fort-Saint-Louis ainsi que le jardin intermunicipal, aux limites de Boucherville et de Varennes, regorgent de toutes sortes de plantes. Achillée millefeuille, arnica, chardon, millepertuis, ortie, pavot, sureau, plantain, propolis, enfin, il y en a une cinquantaine de variétés sans compter les plantes et herbes aromatiques médicinales, telles que le thym, le romarin, l’origan, etc.
Se qualifiant de passionnée mais non de professionnelle, Elzieta a, bien évidemment, ses petites recettes pour prendre soin de sa santé. « Je suis heureusement rarement malade, mais lorsque je sens que je développe un rhume, je sors ma potion magique. Un peu d’ail frais (c’est une plante aux propriétés antivirales et antibactériennes, et on devrait même en consommer tous les jours), j’ajoute un peu de racines de l’astragale (macérée dans de la vodka, un autre secret), un peu d’échinacée pour éveiller le système immunitaire, un peu de vinaigre de cidre et, même parfois, un peu de fruits ou de feuilles de sureau pour éliminer les toxines. Ça tue la grippe à coup sûr ».
Pour ceux qui seraient intéressés par les plantes médicinales et surtout par leurs vertus, Elzieta sera au jardin communautaire coin Montarville et Fort-Saint-Louis tous les jeudis entre 13 h et 15 h jusqu’à la fin octobre si la température le permet, pour discuter avec les visiteurs. Et en 2022 une herboriste diplômée se joindra au Collectif 21 et pourra vraiment informer les gens sur les vertus médicinales des plantes et herbes qui poussent dans les deux jardins du collectif, et recommander la bonne plante pour aider à soigner les problèmes. Aussi, pour les abonnés à l’infolettre de l’organisme, Elzieta et la future herboriste produiront des capsules vidéo pour expliquer quelles herbes et plantes peuvent justement aider à se soigner, sans pilules idéalement. Pour plus d’informations, il suffit de se rendre sur le site Internet (ou la page Facebook) du Collectif 21 de Boucherville.

Partager cet article