Les mots-croisés de La Relève

Une page importante de Sainte-Julie a été tournée: Suzanne Roy a présidé une dernière séance du conseil municipal remplie d’émotions

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Une page importante de Sainte-Julie a été tournée: Suzanne Roy a présidé une dernière séance du conseil municipal remplie d’émotions
Ensemble, ils ont pas moins de 87 années au service des citoyens de leur ville, soit 21 ans d’expérience municipale pour André Lemay, 25 pour Nicole Marchand, tout comme celle que l’on surnommera encore longtemps « Madame la mairesse », et quatre mandats (16 ans) pour le conseiller Normand Varin.

Une page importante de Sainte-Julie a été tournée le 5 octobre dernier alors que la mairesse, Suzanne Roy, a présidé pour la dernière fois l’assemblée du conseil municipal. Lors de cette rencontre chargée d’émotions, quatre élus ont fait leurs adieux à la politique municipale, soit Suzanne Roy et Nicole Marchand, qui ont vécu chacune 25 années au service des citoyens de leur ville, André Lemay, 21 ans, et Normand Varin, 16 ans. Les mercis ont fusé de part et d’autre de la salle qui était remplie pour l’occasion.
Dans son discours, celle que l’on surnommera encore longtemps « Madame la mairesse » a rappelé que la Ville a beaucoup changé depuis 25 ans… « Et pour le mieux! »
« À l’époque, plusieurs situations étaient très difficiles », a-t-elle rappelé en soulignant qu’un tiers du budget était alors consacré à la dette; qu’il y avait des problèmes majeurs de transport collectif; que la cohabitation avec la carrière du mont Saint-Bruno était ardue avec des épisodes de neige noire dans les environs; que les citoyens du pourtour de la zone urbaine avaient des problèmes de pression d’eau, alors que certains n’en avaient même pas…
« Refoulements dans certains secteurs, infrastructures de loisirs minimales, manque d’écoles, de garderies, des gens devaient quitter la ville faute de logements ou de résidences pour ainés disponibles… », a-t-elle ajouté, mais en affirmant qu’elle croyait au potentiel de Sainte-Julie et c’est ce qui l’a fait avancer durant les périodes moins agréables pour enfin voir sa ville atteindre enfin un niveau envié.
Fini « La ville à la campagne »!
« Sainte-Julie s’est fait remarquer comme la seule ville au Québec ayant été nommé à quatre reprises Ville du bonheur et dans les premières aussi au Québec à obtenir cinq fleurons. La Ville est aussi reconnue pour sa rigueur financière car les citoyens paient 519 $ de moins en taxes et l’endettement est moindre de 2 447 $ par unité d’évaluation pour notre catégorie de population. »
L’environnement a aussi une grande place dans ses réalisations au fil des ans, notamment par la création du parc des Étangs-Antoine-Charlebois, la protection et les aménagements du boisé du mont Saint-Bruno et, plus récemment, du boisé de la Falaise.
« Mille mercis à vous tous! Merci à vous citoyens de Sainte-Julie pour votre confiance! Merci aux merveilleuses personnes qui ont formé le conseil municipal; des gens de cœur! Merci à tous les employés municipaux pour votre dévouement! Merci à tous les bénévoles qui font la différence dans cette ville! », a-t-elle souligné, sans oublier son conjoint Jacques et leurs filles Caroline et Julie « pour leur soutien indéfectible, leur amour inconditionnel et leur compréhension pendant ces 25 merveilleuses années. »
« Comme je serai toujours résidente de Sainte-Julie, c’est avec le même plaisir que je vous rencontrerai sur nos belles pistes cyclables, dans nos parcs et lors d’activités pour que nous puissions placoter un peu, nous donner des nouvelles et nous saluer », avant d’être applaudie chaleureusement par l’assemblée.
Suzanne Roy n’a pas voulu parler de son prochain défi, balayant les nombreuses rumeurs au sujet de son avenir, si ce n’est qu’elle veut se consacrer à sa petite-fille qui est née il y a quelques jours à peine et faire encore une fois le ménage de fond en comble…mais cette fois chez elle!
Frères et sœurs…
À leur tour, les trois conseillers ont pris la parole afin de livrer un dernier message à leurs citoyens à titre d’élu. « Ça passe tellement vite 25 ans quand on aime ce que l’on fait avec des gens que l’on aime », s’est étonnée pour sa part Nicole Marchand dans un grand sourire qui était pour ainsi dire sa « marque de commerce » pendant tant d’années.
Pour sa part, André Lemay a aussi été fidèle à lui même en faisant un peu d’humour pour alléger ses émotions, mais elles ont repris doucement le dessus au fil des mots. « Je dis aussi merci à mes confrères et mes consœurs au conseil municipal, mais je pourrais plutôt dire : mes frères et mes sœurs! », avant de lancer : « Ma chérie, j’arrive à la maison! »
C’est Normand Varin qui a été le plus ému au terme de ses quatre mandats au service des autres, surtout lorsqu’il s’est adressé à la mairesse. « Merci aussi à Suzanne Roy avec qui j’ai travaillé pendant 16 ans. Suzanne, tu es un modèle de mairesse que toutes les villes devraient avoir. Partout où on allait, ton nom ressortait car tu es une mairesse près de ses citoyens, à l’écoute de sa population et tu travaillais toujours pour ta municipalité », a-t-il conclu alors qu’une page importante venait d’être tournée à Sainte-Julie.


Partager cet article