Verchères 350

Le nombre de cas s’est enfin stabilisé en Montérégie après avoir augmenté durant huit semaines

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Le nombre de cas s’est enfin stabilisé en Montérégie après avoir augmenté durant huit semaines
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a déclaré que le gouvernement pourrait annoncer des mesures d’allègement graduelles pour les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin. (Photo : Shutterstock)

Est-ce que la quatrième vague s’essouffle dans la région? Selon les plus récentes données de la Direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM), le nombre de nouveaux cas est enfin stable après avoir été à la hausse au cours des huit dernières semaines. Pour sa part, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a même déclaré que le gouvernement pourrait annoncer des mesures d’allègement graduelles pour les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin.
Selon les chiffres de la DSPM, il demeure toutefois quelques petites zones d’inquiétudes puisque la majorité des éclosions se retrouvent en milieu scolaire en Montérégie. Ainsi, il y avait en date du 28 septembre dernier 68 éclosions actives dans la région et ce nombre a augmenté ou est demeuré stable dans tous les milieux, soit 40 à l’école, 17 au travail, 8 en services de garde, 2 en milieux de soins ou de vie, et 1 dans un autre évènement ou activité.
Les jeunes à risque
Les responsables de la Santé publique constatent à l’échelle de la province que la proportion de jeunes hospitalisés atteints de la Covid-19 a quadruplé entre la première vague et celle qui sévit actuellement. Au début de la pandémie, 5 % des hospitalisations étaient des jeunes de 20 à 39 ans. Aujourd’hui, ils représentent 20 % des patients hospitalisés, selon les plus récentes données de l’Institut national de santé publique du Québec.
En Montérégie, il y a aussi plus de cas actifs chez les jeunes que chez les personnes plus âgées puisqu’on recensait 239 cas chez les 0-9 ans; 115 chez les 10-19 ans; 117 chez les 20-29; alors qu’il y en avait 39 chez les 60-69 ans; 33 chez les 70-79 ans; et 33 chez les 80-89 ans.
En ce qui concerne les hospitalisations, ce chiffre est à la hausse depuis la semaine du 22 août dernier en Montérégie. Par contre, la situation est relativement stable dans les municipalités de la région puisqu’il y avait 21 cas actifs à Boucherville; aucun à Calixa-Lavallée; 7 à Contrecœur; 1 à Saint-Amable; 9 à Sainte-Julie; 6 à Varennes et 1 seul sur le territoire de Verchères.
Le tableau de la situation en pandémie n’est donc pas parfait, mais il y a des éclaircies et, lors de son point de presse du 28 septembre dernier en compagnie du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a déclaré : « Soyons patients encore quelques jours. On sait que les gens aiment les bonnes nouvelles, et ce sera probablement de très bonnes nouvelles », en parlant des allègements à venir pour les personnes ayant reçu deux doses de vaccin.

Partager cet article