Les mots-croisés de La Relève

Trois membres d’une même famille de Boucherville remportent 5 médailles aux Championnats panaméricains de jiu-jitsu brésilien

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Trois membres d’une même famille de Boucherville remportent 5 médailles aux Championnats panaméricains de jiu-jitsu brésilien

Ce n’est pas une, ni deux, ni trois, ni quatre, mais bien cinq médailles qui ont été remportées par trois membres d’une même famille de Boucherville aux Championnats panaméricains de jiu-jitsu brésilien qui se tenaient du 1er au 5 septembre derniers à Kissimmee, en Floride. C’est un exploit incroyable dans l’histoire du jiu-jitsu!
Gabriela Mendanha, âgée de 15 ans, s’est hissée sur la première marche du podium dans sa catégorie de poids. Elle a également remporté la troisième place dans la catégorie tous les poids confondus, alors que toute petite – 5 pieds et 105 livres – elle a combattu contre des filles beaucoup plus costaudes. Sa mère Fernanda a également brillé en obtenant le même résultat dans sa catégorie, alors que son père, Rodrigo, a remporté la 3e place chez les ceintures noires dans la division des poids plumes.
La famille Mendanha a vécu cinq jours de rêve, après des mois d’entraînement dans le sous-sol de la résidence familiale. Inscrite dans une école de Brossard qui appartient à la même organisation dont fait partie George Saint-Pierre, ceinture noire en jiu-jitsu brésilien, celle-ci avait dû fermer ses portes en raison de la pandémie.
Grâce à ses habiletés, Gabriela a été proclamée championne pour la deuxième fois. En 2020, la jeune élève au volet Sport-études judo à l’école secondaire De Mortagne avait réalisé une performance similaire à cette réputée compétition, mais dans la catégorie enfant. « C’est mon rêve de marquer l’histoire de ce sport. Je travaille fort pour que mon équipe, ma famille ainsi que le Canada soient fiers. Et ce n’est que le début… », lance celle qui se prépare maintenant pour le championnat mondial prévu en décembre prochain en Californie.
Gabriela a commencé à pratiquer cet art martial qui est un mélange de lutte, de judo et de self-défense, à l’âge de 6 ans. « Je suis tellement fier de ma fille. Elle n’a ménagé aucun effort pour parvenir à ce résultat », confie son père qui enseigne cette discipline et qui s’adonne à ce sport depuis 1996. « C’est le début d’une grande et longue carrière. Elle en rêve depuis qu’elle est toute petite », ajoute-t-il.
Les Championnats panaméricains de la Fédération internationale de jiu-jitsu brésilien ont attiré pas moins de 3 880 compétiteurs.

Partager cet article