Les mots-croisés de La Relève

NPD: Martin Leprohon dévoile ses priorités pour la circonscription

Source : Martin Leprohon, candidat NPD
NPD: Martin Leprohon dévoile ses priorités pour la circonscription
Martin Leprohon, candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD)

COMMUNIQUÉ — Martin Leprohon, le candidat néo-démocrate en vue des élections générales du 20 septembre prochain, a dévoilé ses priorités pour la circonscription de Pierre-Boucher‒Les Patriotes‒Verchères. La lutte aux changements climatiques figure au sommet de cette liste qui inclut également la sécurité ferroviaire et la protection des berges et de la biodiversité.
Lutte aux changements climatiques
L’enjeu des changements climatiques inclut non seulement le développement de mesures de réduction des GES, mais également la mitigation des impacts qui se feront de plus en sentir. Le NPD souhaite ainsi développer une Stratégie pancanadienne de crise climatique pour aider les communautés à planifier et s’adapter aux changements climatiques, et financer les projets locaux et nationaux consacrés à l’urgence climatique par l’entremise d’une banque du climat.
« Dans la circonscription, la mobilité durable est un sujet fréquemment soulevé. Nous nous assurerons que le financement fédéral du transport collectif renforce la capacité de développement des projets à faibles émissions de carbone, comme les autobus à émissions nulles, dans le but d’électrifier le transport collectif et les autres flottes municipales d’ici 2030 », indique M. Leprohon.
La circonscription compte également plusieurs industries polluantes qui ont mis en place des cibles de réduction de GES. Le NPD développera des orientations clés pour tracer la voie vers 2030 et au-delà, et plafonnera les émissions carbone par secteurs d’activité.
« Nous sommes le seul pays du G7 qui a augmenté ses émissions de GES, on a acheté un oléoduc et on continue de subventionner les grandes pétrolières. Nous voulons lutter contre l’urgence climatique pour vrai et cesser de faire semblant. Ceci inclut placer les travailleuses et travailleurs canadiens au centre d’une stratégie solide visant à stimuler l’innovation dans notre économie d’énergie propre. Cette création d’emplois sera assortie d’un nouvel accès à la formation et à l’éducation pour un avenir à faible émission de carbone, et d’un soutien ciblé pour les travailleuses et travailleurs, ainsi que les familles et les communautés touchées afin que l’économie en mutation fonctionne aussi pour eux », affirme M. Leprohon.
Sécurité ferroviaire
Ingénieur de formation dans le domaine des transports, M. Leprohon constate que l’étude d’impact environnemental de l’expansion du Port de Contrecoeur n’a pas considéré les impacts en aval du projet, principalement au niveau de la croissance de la circulation ferroviaire, et des risques qui y sont associés, sur la ligne Sorel du CN, au cœur de Boucherville, Varennes et Verchères.
« En l’absence d’une commission nationale d’enquête à la suite du pire accident ferroviaire depuis la confédération, nous ne pouvons affirmer avoir appris des erreurs de la tragédie du Lac-Mégantic. »
Protection des berges et de la biodiversité
Du côté du transport maritime, M. Leprohon croit que le Fédéral doit prendre ses responsabilités dans le dossier de la réparation des ouvrages de protection des berges.
« La croissance économique doit se faire de pair avec un rôle actif dans la gestion des impacts négatifs associés à ces activités. Non seulement le gouvernement libéral fait du surplace dans ce dossier, mais il tente de diviser la communauté à coups d’ententes confidentielles sans admettre leur responsabilité », précise-t-il.
Dans le dossier du Port de Contrecœur, le NPD déplore le contournement de la Loi sur les espèces en péril pour la protection du chevalier cuivré, et de l’absence d’une démonstration de l’efficacité des mesures de compensation qui sont proposées pour préserver cette espèce endémique au Québec.
Pour pallier ce type d’intervention unilatérale du gouvernement fédéral, le NPD souhaite offrir une protection supplémentaire au fleuve Saint-Laurent, en lui attribuant le statut de personnalité juridique afin de désigner des gardiens légaux qui agiraient dans l’intérêt du fleuve et pour veiller à la protection de la faune et de la flore qui dépendent de celui-ci.
« Nous avons montré que nous sommes prêts à combattre la crise climatique et piloter une relance verte, abordable, juste et inclusive. Quand est venu le temps de livrer des résultats pour les gens et pour l’environnement, c’est le NPD qui était là », conclut M. Leprohon.
La vision complète du NPD peut être consultée au lien suivant : https://www.npd.ca/vision



Partager cet article