Les mots-croisés de La Relève

Près des deux tiers de la population de la Montérégie a reçu deux doses de vaccin

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Près des deux tiers de la population de la Montérégie a reçu deux doses de vaccin
« Actuellement, 86,1 % des personnes de 12 ans et plus en Montérégie ont reçu une dose de vaccin et 67,1 % sont considérées adéquatement vaccinées », a fait savoir la directrice de la santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier. (Photo : Shutterstock)

Selon la directrice de la santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier, un peu plus des deux tiers de la population de la Montérégie a reçu deux doses de vaccin, ce qui est encourageant, mais elle rappelle du même souffle son inquiétude par rapport au variant Delta qui ne cesse de prendre de l’ampleur à l’échelle mondiale et dans la province.
« Actuellement, 86,1 % des personnes de 12 ans et plus en Montérégie ont reçu une dose de vaccin et 67,1 % sont considérées adéquatement vaccinées », a-t-elle fait savoir. Nous sommes heureux de constater que la majorité de la population a reçu ses deux doses, mais nous devons absolument accroître la couverture vaccinale compte tenu de la présence du variant Delta qui est très contagieux. »
« C’est pour cela que la brigade et les équipes de vaccination mobile nous permettent d’intensifier nos efforts en facilitant l’accès à la vaccination notamment dans les secteurs du territoire où les gens sont moins vaccinés, ce qui contribue à accroître le nombre de personnes qui sont adéquatement protégées », a précisé la Dre Loslier.
Ainsi, depuis le début de l’été, une brigade accompagne les équipes de vaccination mobile des Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) qui se déploient dans les quartiers, sous des chapiteaux, à l’aide d’un vaccibus ou de roulottes afin d’inviter les gens du quartier à se faire vacciner. On précise que la brigade installe des affiches, fait du porte-à-porte, et va à la rencontre des gens pour leur donner des informations et répondre à leurs questions. Elle peut même référer les gens aux centres de vaccination ou prendre rendez-vous pour eux.
Double vaccin = protection
Actuellement, plus de 1,8 million de doses contre la COVID ont été administrées en Montérégie, ce qui est une progression intéressante, mais qui n’est pas encore suffisante aux yeux de la santé publique qui s’inquiète tout particulièrement d’une quatrième vague au cours de l’automne.
Le plus récents chiffres ont permis de constater que la quasi-totalité des nouveaux cas de COVID-19 et de ses variants sont détectés parmi ceux qui n’ont pas encore reçu deux vaccins. En effet, en date du 17 juillet dernier, sur les 8 000 cas d’infection confirmés en huit semaines, 98 % des patients n’étaient pas doublement vaccinés.
Sur son compte Twitter, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a ajouté : « 95 % des personnes ayant contracté la COVID-19 ne sont pas adéquatement vaccinées. Ces mêmes personnes représentent 89 % des hospitalisations. Ces chiffres sont frappants. Ils démontrent toute l’importance d’aller se faire vacciner à deux doses, dès maintenant. (…) Le variant Delta progresse au Québec. Il est impératif qu’on atteigne au moins 75 % de vaccination chez les 12 ans et plus avant le 31 août », a ajouté le ministre.
Il faut préciser à ce sujet que la situation dans les urgences est déjà pour le moins inquiétante, alors il ne faudrait pas que la progression du variant Delta s’ajoute dans l’équation. Ainsi, en date du 4 août, le site Index santé indique que les urgences de la Montérégie sont à 116 % de leur capacité et celle de l’hôpital Pierre-Boucher est encore dans le rouge, c’est-à-dire à 143 %, tandis qu’elle est à 146 % pour Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe.
Selon les chiffres de la Direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM), le nombre de cas est à la hausse depuis la semaine du 25 juillet. Il a augmenté ou est demeuré stable dans tous les groupes d’âge. Toutefois, dans la région immédiate, la situation demeure relativement sous contrôle, car on compte trois cas actifs, soit un à Boucherville, un à Sainte-Julie et un à Varennes.





Partager cet article