Les mots-croisés de La Relève

Vente de garage: retour de la course aux trésors à Boucherville

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Vente de garage: retour de la course aux trésors à Boucherville
Sur la photo, la fondatrice de l’organisme de bienfaisance ‘Mon sac d’école », Corinne Chatel et quelques membres de son équipe de bénévoles ainsi qu’un jeune Burundais en visite à Boucherville. (Photo : Diane Lapointe)


Un jeu de croquet pour deux dollars sur la rue des Abbés -Primeau, un déshumidificateur pour cinq sur la rue du Mont Saint-Michel, un banc de bébé à trois dollars sur la rue McKenzie, un ventilateur pour six dollars, sur Marie-Victorin, les amateurs de brocantes étaient aux anges ce week-end à Boucherville alors qu’étaient de retour, après deux longues années d’absence, les fameuses ventes de garage résidentielles.
Malgré la période de vacances estivales, des dizaines de Bouchervillois ont assurément fait le ménage de leur résidence pour mettre en vente, à des prix souvent dérisoires, bibelots, outils, vaisselles, vêtements et vieux jeux d’enfants qui connaitront tous une seconde vie.
Selon la dizaine de citoyens interrogés par La Relève samedi dernier, les affaires étaient bonnes, car les acheteurs ont été à la fois nombreux, mais aussi matinaux.
Dans certains cas, les premiers curieux se sont pointés aussi tôt que six heures trente pour être les premiers à mettre la main sur les trésors offerts en vente.
Sur la rue De Mortagne, l’organisme « Mon sac d’école » destiné à aider et à scolariser des enfants du Burundi, en a profité pour tenir sa première vente de garage de l’année. En plus d’offrir plein d’objets et de bibelots à petits prix, tous les profits de la vente sont directement versés à l’organisme qui soutient environ 1000 enfants dans ce petit pays d’Afrique.
La présidente et fondatrice de « Mon sac d’école », Corinne Chatel, était sur place, elle qui revient justement de son 17e séjour au Burundi. Elle avait d’ailleurs mobilisé une partie de son équipe de bénévoles pour tenir kiosque et pour mener rondement les négociations avec les acheteurs. Madame Chatel en a profité pour lancer un appel à tous pour dénicher un petit local à Boucherville qui permettrait à son organisme d’entreposer son matériel en attendant le prochain envoi au Burundi (www.monsacdecole.org) et, ou, la tenue de la prochaine vente de garage, car avec l’assouplissement des mesures sanitaires, la ville de Boucherville prévoit permettre la tenue de trois autres week-ends de vente de garage, soit les 21 et 22 d’août, les 18 et 19 septembre, ainsi que les 16 et 17 octobre prochains. Les citoyens peuvent annoncer leur vente en s’inscrivant sur le site Internet de la Ville de Boucherville. Une liste des ventes ainsi qu’une carte seront à la disposition de ceux et celles qui voudront participer à la prochaine course aux trésors que sont les ventes de garage à Boucherville.

Partager cet article