Les mots-croisés de La Relève

Boucherville : deux artistes reçoivent des Bourses de soutien à la création

Source : Ville de Boucherville
Boucherville : deux artistes reçoivent des Bourses de soutien à la création
Marie Hélène Pierre

Lors de la séance publique du 14 juin dernier, le conseil municipal a procédé à la remise de deux Bourses de soutien à la création faisant partie du programme Prix de reconnaissance en culture. Les artistes bouchervilloises Liliane Keeler et Marie Hélène Pierre ont reçu chacune une Bourse de soutien à la création, pour un total de 7 800 $.
Liliane Keeler
Depuis l’obtention de son diplôme en arts plastiques et en histoire de l’art de l’UQAM en 2013, Liliane Keeler a vu sa pratique se définir sur de nombreuses perspectives notamment en accomplissant un stage en France et en participant à des expositions solos au Québec et en Ontario. Au cours du mois d’août, l’artiste aura la chance de voir une de ses œuvres présentées à l’international lors d’une exposition qui aura lieu à l’Université́ des arts de Buenos Aires, en Argentine ainsi qu’à la Maison de la mosaïque contemporaine, en France.
Cette bourse de création lui permettra d’évoluer et de travailler avec une diversité́ de matériaux : marbre, céramique, verre, bois de grève, dentelle, coquillages et créer une mosaïque inspirée du fragile écosystème des océans menacé par l’activité́ humaine.
Les œuvres de Mme Keeler se retrouvent dans des collections privées au Canada et en France ainsi que des collections publiques telles que la collection de l’UQAR, de la Ville de Boucherville, de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu et de la bibliothèque publique d’Ottawa.
Marie Hélène Pierre
L’artiste Marie Hélène Pierre détient un certificat en arts visuels de l’UQAM et est designer graphique depuis 20 ans. Sa carrière est déjà bien établie dans la Ville de Boucherville. Entre autres, ses œuvres ont été exposées en mars dernier à la Galerie Jean Letarte, dans le cadre de sa 4e exposition solo.
Cette bourse lui permettra de découvrir de nouvelles techniques d’arts visuels et de s’offrir un service de mentorat. Son objectif est d’évoluer en tant qu’artiste et de mener à terme un projet qu’elle chérit depuis longtemps : « Osmose inversée ». Cette nouvelle exposition aura pour but de sensibiliser les citoyens à la protection du fleuve Saint-Laurent et de sa faune marine pollution par le plastique dans les océans.



Partager cet article