Les mots-croisés de La Relève

« Ma rue pour jouer » …ne fait pas l’unanimité à Longueuil

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
« Ma rue pour jouer » …ne fait pas l’unanimité à Longueuil
Sur la photo la mairesse de Longueuil Sylvie Parent et la conseillère municipale Monique Bastien procédaient au début juillet, à l’inauguration du projet. Elles sont entourées de résidents de la rue Montarville, à Longueuil, lors du tournage de la vidéo de lancement du projet pilote de jeu libre dans la rue Ma rue pour jouer.

Le projet « Ma rue pour jouer » a été lancé dans plus d’une vingtaine de rues de Longueuil il y a quelques jours. Il consiste à permettre aux résidents des rues ciblées de pouvoir jouer dans la rue alors que la chose est interdite ailleurs sur le territoire.
Le projet « Ma rue pour jouer été lancé sur une base de projet pilote. S’il fait le bonheur de plusieurs résidents des rues ciblées, il y a aussi eu de nombreux commentaires négatifs notamment sur la rue Saint-Michel où une majorité de citoyens touchés par la mise en place du projet se sont objectés à celui-ci, affirmant, avec raison, n’avoir jamais été consultés.
Ces plaintes ont d’ailleurs forcé la Ville à retarder la mise en place des affiches sur certaines des 29 rues préalablement ciblées, pour procéder à une consultation auprès des citoyens qui devront vivre avec les jeux dans les rues. Les conclusions de la consultation sont attendues avant la fin juillet.
Pour faire partie du projet pilote, les rues devaient satisfaire certains critères d’admissibilité incluant les suivants : être une rue locale, avoir une vitesse affichée de 40 km/h, être dégagée et visible, avoir un débit journalier moyen annuel inférieur à 500 véhicules et avoir une longueur minimale de 100 mètres.
Tous les jeux sont autorisés, dont le hockey, le soccer, le volley-ball, la marelle, les dessins à la craie, la corde à danser, à condition que les équipements puissent être retirés rapidement lorsqu’un véhicule circulera dans la rue. De la signalisation aux extrémités des zones désignées ainsi que du marquage au sol sont ont été installés dans les rues retenues pour assurer une certaine sécurité.

Partager cet article