Les mots-croisés de La Relève

« L’Association Vélo Longueuil », la nouvelle voix des cyclistes de Longueuil

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
« L’Association Vélo Longueuil », la nouvelle voix des cyclistes de Longueuil
Il y a même des personnes qui se rendent jouer au golf à vélo. (Photo : Facebook)

L’Association Vélo Longueuil a été créée il y a quelques mois par des citoyens cyclistes dans le but de favoriser les déplacements à vélo sur l’ensemble du territoire de la ville de Longueuil.
L’objectif de l’Association est d’obtenir des infrastructures efficaces et sécuritaires pour tous les cyclistes, comme les promeneurs récréatifs, les enfants qui se rendent à l’école, les gens qui vont travailler ou les cyclistes qui transportent un chariot.
« Longueuil a tout pour devenir une référence en vélo au Québec, croit Maxime Juneau-Hotte, cofondateur de l’Association Vélo Longueuil. Mais il manque une culture vélo et des infrastructures sécuritaires. » C’est donc pour favoriser les déplacements à vélo sur l’ensemble du territoire de la ville que l’Association Vélo Longueuil est née.
Les cinq cofondateurs – Maxime Juneau-Hotte, Marjolaine Mercier, Thibault Duchene, Annik Préfontaine et Mario Grenier – se sont rencontrés dans le cadre de leurs revendications pour l’ouverture 365 jours par année de la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier.
« Mais on a rapidement vu qu’il fallait faire quelque chose pour faire avancer la cause du vélo à Longueuil », raconte M. Juneau-Hotte dans une récente entrevue accordée au journal Le Courrier du Sud.
« Le gros problème de Longueuil, c’est que ses infrastructures ne sont pas homogènes, mentionne-t-il. On a des pistes cyclables à certains endroits, des pistes d’un côté du trottoir ici et de l’autre ailleurs, et plusieurs artères où il n’y a tout simplement pas d’aménagement cycliste. C’est vraiment en demi-teinte. » Pour l’Association, certaines installations sont donc inadéquates et parfois même carrément dangereuses et devraient être revues, soutient-il dans la même entrevue au journal.
L’Association veut donc devenir les porte-paroles de la communauté vélo de Longueuil qui compte, on s’en doute bien, des dizaines de milliers d’adeptes, pas seulement des cyclistes de promenade, mais des gens qui utilisent le vélo comme moyen de transport. On retrouve d’ailleurs à Longueuil une offre de location de vélo Bixi utilisée par quelques milliers de cyclistes.
Rappelons que la Ville de Longueuil s’est donné comme objectif de doubler son réseau cyclable d’ici 2035, le faisant passer de 150 à 300 km, dont 50 % qui seront déneigés durant la saison hivernale.




Partager cet article