Les mots-croisés de La Relève

La native de Varennes, Marie-Mai, est porte-parole de la 187e fête nationale du Québec

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La native de Varennes, Marie-Mai, est porte-parole de la 187e fête nationale du Québec
Marie-Mai est née à Varennes et elle a par la suite découvert sa passion pour la chanson lors d’un spectacle de fin d’année à l’école secondaire De Mortagne à Boucherville. (Photo : Capture d'écran La fête nationale du Québec)

Bon, on ne peut pas encore célébrer la fête nationale « comme avant », mais on s’en rapproche! Cette année, les festivités auront un cachet très « local » d’une certaine façon, car la populaire chanteuse Marie-Mai sera la tête d’affiche de cette 187e édition, elle qui est née à Varennes et qui a par la suite découvert sa passion pour la chanson lors d’un spectacle de fin d’année à l’école secondaire De Mortagne à Boucherville.
Il fallait voir en 2007 le plaisir plus qu’évident de la chanteuse à la longue chevelure blonde à l’époque qui avait accepté d’être la vedette des célébrations à Varennes, elle qui avait pris part à de nombreux partys mémorables de la fête nationale au parc de la Commune où se rassemblaient des milliers de gens venus d’un peu partout à travers la région.
Marie-Mai avait expliqué aux journalistes locaux lors de la conférence de presse (tenue en « présentiel », bien sûr!) qu’il y avait quelque chose d’incroyable de pouvoir faire danser et chanter les jeunes qui festoyaient à cet endroit magique longeant le fleuve Saint-Laurent, où elle est née et a grandi.
Par la suite, pour reprendre une image qui colle à ces festivités, sa carrière a explosé comme un feu d’artifice et elle a pris part à une douzaine de spectacles célébrant le Québec, dont deux à titre d’animatrice sur les plaines d’Abraham.
« Vivre le Québec, tissé serré »
C’est donc sous le thème « Vivre le Québec, tissé serré » que l’auteure, compositrice et interprète conviera les gens des quatre coins de la province à célébrer leur fierté d’être Québécois, alors que le grand spectacle enregistré à partir du site du Manoir Richelieu à La Malbaie sera diffusé sur les quatre réseaux de télévision, le 24 juin prochain à 20 h.
Il est à noter également que le Prix Artisan de la fête nationale a été attribué à un couple d’artistes fort apprécié du public, soit Yvon Deschamps et Judi Richards. Ces amoureux de longue date rappellent à quel point, en ces temps pas toujours faciles, qu’il est important de chanter haut et fort : « Aimons-nous! ».
« Cette année, la fête nationale souhaite célébrer notre peuple qui a su se soutenir au cours de la dernière année, encore plus proche les uns des autres, et que l’on aime qualifier de « tissé serré » », a mentionné Thérèse David, présidente du Mouvement national des Québécoises et Québécois.
Les célébrations se tiendront les 23 et 24 juin partout au Québec, sur plus de 460 sites de fête et dans le plus grand respect des mesures sanitaires actuelles. Les municipalités de la région ont pour leur part préparé des activités pour tous et celles-ci sont détaillées sur leur site Internet respectif.
De plus, à l’échelle encore plus « locale », on peut célébrer un peu plus depuis que la région est en jaune, alors que les rassemblements dans les domiciles privés sont permis pour les occupants de deux résidences différentes. Dans les restaurants, les personnes vivant à deux adresses distinctes peuvent maintenant partager la même table. Et depuis le 11 juin, on a procédé à l’ouverture des terrasses extérieures des bars.
Alors ça donne le goût de crier quelque chose qui ressemble au thème de cette année : « Vive le Québec tissé serré! ».




Partager cet article