Les mots-croisés de La Relève

Québec annonce un investissement de 750 M$ sur 5 ans pour intensifier l’offre de services publics en soutien à domicile

Source : Bureau de la Ministre de la Culture et des Communications
Québec annonce un investissement de 750 M$ sur 5 ans pour intensifier l’offre de services publics en soutien à domicile
(Photo : Shutterstock)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé et la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, accompagnés par l’adjointe parlementaire du ministre de la Santé et des Services sociaux, Marilyne Picard, annoncent qu’une somme de 750 M$, sera investie durant les cinq prochaines années afin d’intensifier l’offre de services de soutien à domicile (SAD). Une action qui s’inscrit dans la vision de notre gouvernement que de plus en plus de personnes puissent obtenir des soins à domicile.
Ce financement important, annoncé lors du dernier budget, permettra de couvrir davantage les besoins en SAD, notamment en intensifiant les services pour toutes les clientèles : les personnes aînées, les personnes ayant une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, les personnes présentant des maladies chroniques et les personnes requérant des soins palliatifs et de fin de vie à domicile. Ce montant servira également à combler des besoins en SAD de courte durée, par exemple en post-hospitalisation. Cette mesure s’appliquera autant aux enfants qu’aux adultes.
De cet investissement de 150M$ par année, s’ajoute 380M$, déjà investi au cours des dernières années, pour un investissement global récurrent de 530M$. Une somme de 115,5 M$ sera transmise aux établissements du réseau de la santé et des services sociaux et servira à rehausser le nombre d’heures en SAD pour toutes les clientèles. Un autre montant servira à favoriser le recrutement et la rétention du personnel d’aide à domicile pour la prestation de services par les partenaires externes au réseau de la santé et des services sociaux. Ceci contribuera ainsi à renforcer la disponibilité des ressources et à assurer une continuité des services auprès des usagers du soutien à domicile.
Depuis notre arrivée au gouvernement, la portion du budget consacrée au soutien à domicile dans le cadre du programme Soutien à l’autonomie des personnes âgées (SAPA) est passée de 28% à 34%. Toutefois, cela n’inclut pas d’autres crédits gouvernementaux qui sont fournis aux aînés qui nous amènent à 43% du dernier budget, grâce à un investissement additionnel de 394M$ sur cinq ans, comme :
• le Programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique (PEFSAD).
• le Programme d’adaptation de domicile
• le Crédit d’impôt remboursable pour les personnes aidantes
• le Crédit d’impôt remboursable pour maintien à domicile des aînés
• le crédit d’impôt remboursable pour l’achat ou la location de biens visant à prolonger l’autonomie des aînés
• le Crédit d’impôt remboursable à l’égard des frais engagés par un aîné pour un séjour dans une unité transitoire de récupération fonctionnelle
• le Crédit d’impôt remboursable pour les activités des aînés
• la Subvention aux aînés pour compenser en partie une hausse de taxes municipales

Partager cet article