Les mots-croisés de La Relève

Régie intermunicipale de l’eau potable : Mon empreinte bleue

communiqué
Régie intermunicipale de l’eau potable : Mon empreinte bleue
La Régie intermunicipale de l’eau potable (RIEP) Varennes, Sainte-Julie, Saint-Amable participera au déploiement de la campagne Mon empreinte bleue du ministère des affaires municipales et de l’habitation (MAMH) pour sensibiliser les citoyens aux bonnes habitudes de consommation d’eau, surtout en période estivale.

La Régie intermunicipale de l’eau potable (RIEP) Varennes, Sainte-Julie, Saint-Amable participera au déploiement de la campagne Mon empreinte bleue du ministère des affaires municipales et de l’habitation (MAMH) pour sensibiliser les citoyens aux bonnes habitudes de consommation d’eau, surtout en période estivale.

Le déploiement de la thématique Mon empreinte bleue sur le territoire des trois villes sera également soutenu par le déploiement des thèmes des deux campagnes précédentes lancées par la RIEP : Soyons Pros de l’eau et La Pluie leur suffit, économisons l’eau potable.

« La surconsommation d’eau a d’importantes répercussions économiques et environnementales, en plus d’augmenter les factures d’électricité. Même si les statistiques démontrent d’excellentes performance en matière de consommation d’eau à Varennes, Sainte-Julie et Saint-Amable avec moins de 270 litres d’eau par jour par personne en 2020, nous devons poursuivre nos efforts. L’eau est la ressource la plus précieuse de cette planète. Il est nécessaire de la préserver pour nos enfants, nos petits-enfants et les générations futures. Fermer l’eau, c’est sauver gros ! », déclare M. Williams, maire de Saint-Amable.

« Devenons des Pros de l’eau ! … avec de petits gestes simples au quotidien et le respect des heures d’arrosage. Évitez de laisser couler l’eau lors du brossage des dents ou du lavage de la vaisselle. C’est un message important pour prévenir les restrictions d’utilisation et l’augmentation des coûts d’approvisionnement. Chaque goutte économisée compte », ajoute M. Martin Damphousse, maire de Varennes et premier vice-président de la RIEP.

« Utilisons dame nature pour économiser l’eau potable. 65 à 100 % des besoins en eau d’un aménagement paysager peuvent être comblés par la pluie. Pensons à planter la bonne plante au bon endroit pour diminuer les besoins en eau, pensons à couper le gazon plus haut pour mieux conserver l’humidité au sol et pensons à utiliser des barils récupérateurs d’eau de pluie. Profitez aussi des subventions disponibles dans votre ville pour vous équiper de ces barils », précise madame Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et deuxième vice-présidente de la RIEP.

Partager cet article