Les mots-croisés de La Relève

Le gymnaste Nathan Yvars veut vivre le rêve olympique

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Le gymnaste Nathan Yvars veut vivre le rêve olympique
Rêvant de Jeux olympiques, Nathan Yvars veut faire sa place au sein des équipes canadiennes et prendre part aux grandes compétitions internationales en gymnastique. (Photo : FAEQ)

Pas moins de 80 000 $ en bourses ont été remises à 23 étudiants-athlètes émérites par la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ). Cette année, 16 récipiendaires voient leur soutien financier renouvelé par le programme, tandis que 7 boursiers se joignent à la grande famille de la Fondation et de Beneva, née du regroupement de La Capitale et de SSQ Assurance. Parmi eux on remarque le gymnaste Nathan Yvars qui a reçu une bourse de 4 000 $ en soutien à la réussite académique et sportive.
Dans le portrait présenté par la FAEQ, on indique que le Julievillois a représenté le pays lors des premiers Championnats du monde juniors à l’été 2019 et qu’il a pris le cinquième rang au concours multiple lors de la compétition Élite Canada présentée en mode virtuel en mars dernier.
L’athlète de 19 ans étudie au cégep Édouard-Montpetit en science de la nature. « Rêvant de Jeux olympiques, le gymnaste veut faire sa place au sein des équipes canadiennes et prendre part aux grandes compétitions internationales », peut-on lire dans le document.
« Quand on regarde dans le rétroviseur du Programme de bourses La Capitale/Beneva, il est pour le moins impressionnant de constater les accomplissements sportifs et professionnels de plusieurs anciens récipiendaires. D’autant plus que la plupart ont été appuyés alors qu’ils étaient encore peu connus et au moment où ils en avaient le plus besoin. Je suis convaincu que le soutien de Beneva pourra inspirer encore de nombreux jeunes étudiants-athlètes de la Belle Province dans leur quête d’excellence », a mentionné le président de la Fondation de l’athlète d’excellence, Claude Chagnon.
Depuis 2010, plusieurs récipiendaires se sont donc illustrés sur la scène internationale, dont le champion olympique, Samuel Girard (patinage de vitesse sur courte piste), les championnes mondiales, Laurence Vincent-Lapointe (canoë-kayak de vitesse) et Cindy Ouellet (basketball en fauteuil roulant), ainsi que la vice-championne olympique, Kim Boutin (patinage de vitesse sur courte piste).
On ajoute que les anciens boursiers de La Capitale/Beneva se distinguent aussi après leur carrière sportive. En ces temps de crise sanitaire, on peut notamment saluer la réussite professionnelle de Marie-Ève Beauchemin-Nadeau (haltérophilie), Rémi Pelletier-Roy (cyclisme sur piste et sur route) et Marie-Claude Surprenant (vélo de montagne), tous trois devenus médecins après avoir concilié sport de très haut niveau et études.





Partager cet article