Les mots-croisés de La Relève

École Les Jeunes Découvreurs : une nouvelle campagne de financement pour une classe en plein air

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
École Les Jeunes Découvreurs : une nouvelle campagne de financement pour une classe en plein air
Quelques œuvres des élèves à l’encan. (Photo : Diane Lapointe)

Les élèves de l’école Les jeunes Découvreurs pourront peut-être étudier à ciel ouvert l’an prochain. Apprendre les maths, écrire une dictée, écouter son enseignant avec comme bruit ambiant le gazouillis des oiseaux, voilà qui pourrait être rafraichissant, surtout avec la situation sanitaire actuelle.
Le projet d’aménager une classe extérieure est sur la bonne voie. Déjà, la première étape de la campagne de financement a permis d’amasser en décembre dernier une somme de 15 000 $. Mais il en faut encore 35 000 $ pour réaliser le projet, idéalement pour la prochaine année scolaire.
La communauté est donc à nouveau sollicitée. Une campagne de financement se tient actuellement sous le thème « Autour du monde avec Les Jeunes Découvreurs : un encan d’art étonnant! ». L’événement propose des œuvres d’art réalisées par l’artiste peintre Manon Desserres, ainsi que par tous les élèves de l’école primaire.
Les 517 écoliers ont tous mis la main à la pâte pour concevoir 27 œuvres collectives et colorées qui peuvent présentement être admirées, ainsi que les cinq toiles de l’artiste mécène, à la Galerie Lez’arts située à la Bibliothèque Montarville Boucher-De La Bruère.
Elles sont mises à l’encan sur la page Facebook éphémère Encan d’art des Jeunes Découvreurs. Le prix de départ pour chacune des œuvres des élèves est fixé à 50 $, alors que ceux pour les toiles de Manon Desserres sont variés. Des reçus pour fins d’impôt seront remis. La date finale pour faire une mise sur une œuvre est le 31 mai à minuit.
« C’est un projet rassembleur qui a réuni tous les élèves. Ceux-ci sont d’ailleurs très fiers de voir leurs réalisations artistiques exposées à la galerie d’art », a mentionné la directrice de l’école, Danielle Bilodeau.
Un grand projet pour une belle cour
L’aménagement d’une classe en plein air est la phase Un d’un vaste projet d’embellissement de la cour d’école. En effet, le conseil d’établissement et l’équipe-école désirent depuis plusieurs années améliorer le milieu de vie extérieure afin de créer un esprit de vitalité propre à l’épanouissement des élèves et, plus largement, pour tous les enfants du quartier.
« Partons la mer est belle » est la thématique qui a guidé l’élaboration, les choix et le design du plan de réaménagement. En plus de la classe extérieure, les responsables du projet souhaitent y aménager un parcours d’hébertisme, des ilots de fraicheur, des modules de jeux, des arbres et de la verdure, un potager, des modules au sol et en hauteur, de multiples zones de jeux différentes, des aires gazonnées, une plateforme de spectacle et encore bien d’autres éléments.
Le grand projet doit se concrétiser en trois phases. La direction de l’école a acheminé au début de l’année une demande de financement au ministère de l’Éducation du Québec. La réponse est attendue impatiemment.




Partager cet article