Les mots-croisés de La Relève

De belles et de grosses surprises au bout de la ligne sur la Rive-Sud

pêche, fleuve, Boucherville
De belles et de grosses surprises au bout de la ligne sur la Rive-Sud
Est-ce Maxime Laramée ou son fils Samuel qui a combattu ce brochet, dimanche dernier dans le secteur des îles de Boucherville ? Pour l’heure, cela demeure le secret du bateau, car ni l’un ni l’autre n’a voulu identifier l’auteur de cette belle capture.

Les bas niveaux actuels du fleuve Saint-Laurent n’ont pas empêché des centaines de pêcheurs de se lancer à l’assaut des carnassiers et autres poissons du fleuve, que ce soit dans les canaux ou les chenaux des îles de Boucherville ou encore dans les grands espaces de la voie maritime, car c’est l’ouverture de la saison pour la pêche à de nombreuses espèces actuellement. Pour plusieurs, le succès ne s’est pas fait attendre.
Cette année, les basses eaux et l’absence de végétation font cependant en sorte que les poissons ont parfois moins de latitudes pour se nourrir ou encore pour se terrer dans les herbiers en attendant leurs proies. Les pêcheurs doivent donc adapter leurs techniques en conséquence. Plusieurs y sont parvenus avec succès.
Il faut aussi noter que ce ne sont pas toutes les espèces qui peuvent être pêchées à ce stade-ci de la saison.
La pêche au brochet est permise depuis le 7 mai dernier. La pêche au doré l’est depuis le 14 mai alors qu’il faudra attendre au mois de juin pour taquiner les achigans et maskinongés.
Pour les salmonidés, qui sont tout de même un peu plus rares dans le secteur urbain du fleuve Saint-Laurent, la saison a débuté le 23 avril dernier.


Partager cet article