Les mots-croisés de La Relève

Boucherville investira 500 000 $ en 2021 pour planter 1700 arbres

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Boucherville investira 500 000 $ en 2021 pour planter 1700 arbres
Les projets de plantation sont financés à même le Fonds vert. (Photo : Diane Lapointe)

La Ville de Boucherville plantera 1700 arbres sur son territoire en 2021. Elle consacre une somme de 500 000 $ pour verdir l’environnement et pour remplacer les frênes affectés par l’agrile.
Les premiers arbres seront plantés bientôt au parc Anne-Marie-Lemay. La Ville investira en effet une somme près de 93 000 $ pour remplacer à cet endroit les nombreux frênes affectés par l’agrile, et qui ont été abattus au cours des dernières années pour des raisons de sécurité. Rappelons que l’agrile est un petit insecte ravageur provenant d’Asie et présent en Amérique du Nord depuis 2002, et détecté à Boucherville en 2013. Dès lors, la Ville a mis en place différentes actions afin de ralentir l’infestation et préserver la forêt urbaine.
Quelque 210 arbres de différents calibres et essences diversifiées et 300 arbustes seront ainsi plantés au parc Anne-Marie-Lemay afin de conserver le couvert forestier du boisé. Mais avant de procéder au reboisement, le nerprun qui se trouve dans la section boisée devra être enlevé. Il s’agit d’un arbuste exotique qui pousse rapidement et qui menace la biodiversité des écosystèmes. Très envahissant, il finit par dominer tous les boisés, car ils ne laissent passer aucune lumière au sol.
Parmi les autres projets cette année, mentionnons un investissement de 25 253 $ prévu pour la plantation d’arbres et l’enlèvement du nerprun dans des secteurs boisés du parc de Normandie, ainsi qu’une dépense de 87 000 $ pour la plantation d’arbres et d’arbustes en bordure du ruisseau Sabrevois.
D’autres contrats de plantation seront octroyés au cours des prochaines semaines, notamment dans les boisés du parc du Bois-de-Brouage et du parc des Explorateurs.
1.1 M$ d’arbres
Depuis 2019, le conseil municipal a autorisé des investissements de 1,1 M$ pour la plantation d’arbres dans les plans triennaux d’immobilisations. Cette somme comprend les coûts pour la planification, l’achat des arbres et leur plantation, ainsi que la surveillance des travaux. D’autres sommes réparties dans divers budgets de fonctionnement et d’infrastructure sont également disponibles pour la plantation.
À ceux-ci, ajoutons qu’un budget de 27 000$ du service de l’environnement est également dédié à la distribution d’arbres aux citoyens et à la plantation sur le terrain d’une école annuellement.



Partager cet article