Les mots-croisés de La Relève

Jean-Philippe Sylvestre tête d’affiche de Tout Mozart avec l’Orchestre classique de Montréal

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Jean-Philippe Sylvestre tête d’affiche de Tout Mozart avec l’Orchestre classique de Montréal
La natif de Sainte-Julie, Jean-Philippe Sylvestre, a remporté en 2008 le prestigieux prix Virginia Parker, soit la plus haute distinction décernée par le Conseil des arts du Canada. (Photo : Courtoisie)

Jean-Philippe Sylvestre a présenté ses concerts à travers le monde en faisant des passages remarqués dans les grandes capitales comme Paris, Vienne, Berlin, Barcelone, Bruxelles et Sydney. Si la pandémie a ralenti ses tournées, elle n’a pas freiné sa passion, car il interprétera le concerto pour piano no. 23 en la majeur (K. 488) présenté du 27 avril au 11 mai prochains par l’Orchestre classique de Montréal (OCM), lors de l’événement Tout Mozart à la salle Pierre-Mercure.
Le pianiste natif de Sainte-Julie avait entamé en 2018 une tournée en Europe où il s’était produit dans les salles réputées que sont Gaveau de Paris, la Musikverein de Vienne ainsi que la Sala 2 Oriol Martorell à Barcelone. Puis, en 2019, il a réalisé une série de concerts en Australie cette fois, effectuant des arrêts remarqués à Sydney et à Melbourne.
Avec l’arrivée de la pandémie, Jean-Philippe Sylvestre a décidé de réaliser l’enregistrement de deux disques des concertos d’André Mathieu et de Sergei Rachmaninov avec l’Orchestre Métropolitain, alors qu’il a également enregistré l’intégrale de la musique de chambre du compositeur André Mathieu, sous l’étiquette ATMA classique.
Son plus récent projet
Il a récemment été invité pour la première fois par l’Orchestre classique de Montréal, anciennement l’orchestre de chambre McGill), sous la direction de Boris Brott. Le programme sera agrémenté du divertimento en ré majeur K136 de Mozart, dirigé par Xavier Brossard-Ménard, et la Symphonie concertante en sol majeur, op. 13 du compositeur français de Guadeloupe, Joseph Bologne, Chevalier de Saint-Georges, un contemporain de Mozart. Il est à noter que ce concert est présenté en collaboration avec le Consulat général honoraire d’Autriche de Montréal et la Société autrichienne de Montréal, alors que les billets sont disponibles en ligne sur orchestre.ca.
« Notre souhait était évidemment de retrouver notre fidèle public pour ce concert. Malheureusement, avec le récent resserrement des mesures et l’incertitude devant la montée des variants, nous avons jugé qu’il était préférable de retarder notre retour devant public », a fait savoir Taras Kulish, directeur général de l’Orchestre.
Fondé en 1939, l’OCM est rapidement devenue l’un des orchestres de chambre les mieux établis au Canada, cumulant les tournées dans cinq continents, les enregistrements, et les apparitions régulières à la radio et à la télévision.
Rappelons que Jean-Philippe Sylvestre a pour sa part remporté en 2008 le prestigieux prix Virginia Parker, soit la plus haute distinction décernée par le Conseil des Arts du Canada. Le pianiste est également récipiendaire du premier prix lors du concours de l’Orchestre symphonique de Montréal. Il a notamment a réalisé l’enregistrement de deux disques avec l’Orchestre Métropolitain et plus récemment des disques sous l’étiquette ATMA qui ont tous reçu de nombreuses critiques élogieuses. Le réputé chef d’orchestre Yannick Nézet Séguin le qualifie de poète du piano.

 

Partager cet article