Les mots-croisés de La Relève

Sainte-Julie adopte la Charte municipale pour la protection de l’enfant

communiqué
Sainte-Julie adopte la Charte municipale pour la protection de l’enfant
Le conseil municipal a adopté la Charte municipale pour la protection de l’enfant et s’engage à mettre en place des actions pour accroître le sentiment de sécurité des enfants dans les lieux publics. (Photo : Courtoisie)

Voici un résumé de l’assemblée publique du 13 avril dernier diffusée sur la page Facebook de la Ville.
• Le conseil municipal a adopté la Charte municipale pour la protection de l’enfant et s’engage à mettre en place des actions pour accroître le sentiment de sécurité des enfants dans les lieux publics; favoriser la mise en place de lieux protecteurs ou de processus d’accueil et d’intervention; reconnaître ceux-ci en tant que citoyens à part entière; favoriser la mise en place d’espaces de consultation accessibles et adaptés aux jeunes de tous âges; informer les citoyens des signes de maltraitance pour les sensibiliser à exercer un rôle de vigilance; publiciser régulièrement la liste des ressources sur le territoire offrant des services aux familles et aux enfants; soutenir les initiatives du milieu contribuant au développement et à l’épanouissement des jeunes; valoriser le vivre-ensemble et l’entraide, et ce, au moyen d’événements rassembleurs favorisant l’inclusion et la participation sociale.
• Les élus ont confirmé la décision du comité de démolition rendue le 30 novembre 2020, soit de refuser la demande de certificat de démolition du bâtiment du 500, boulevard Saint-Joseph, notamment parce que le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) relatif au projet de remplacement a déjà été refusé par le conseil municipal à la séance du conseil tenue le 8 décembre 2020 et que ce refus est contesté en justice par les parties requérantes.
• Le conseil a adopté le plan d’action élaboré pour la Ville de Sainte-Julie par le Centre international pour la prévention de la criminalité, à l’intérieur du Programme de soutien aux municipalités. Il a aussi approuvé le rapport d’activités réalisées lors du volet 1 de ce programme et autorisé son dépôt auprès du ministère de la Sécurité publique du Québec.
Travaux et règlements
• Sainte-Julie a accordé le contrat concernant des travaux de réhabilitation de conduites d’égout sanitaire sans tranchée avec cure aux rayons ultraviolets à la compagnie Instituform Technologies pour 866 020 $, toutes taxes comprises, incluant la provision pour imprévus.
• Le conseil a donné le contrat concernant le retrait des plantes aquatiques nuisibles et des plantes envahissantes aux lacs des Cygnes, des Outardes ainsi qu’Armand-Frappier à l’entreprise BioService Montréal pour 33 940,62 $, toutes taxes comprises.
• Les élus ont adopté des règlements pour modifier le règlement 1084 fixant les limites de vitesse permises sur le territoire de la Ville de Sainte-Julie afin d’établir à 50 km/h la limite sur l’avenue des Pionniers et sur l’avenue des Bâtisseurs; autoriser le paiement des coûts des travaux de réaménagement du parc Desrochers ainsi que les frais contingents pour un montant de 1 735 000 $ et autorisant un emprunt à cette fin pour un montant ne devant pas excéder cette somme; accepter le paiement du coût des travaux de réfection de chaussée et d’installation d’égout sanitaire sur le rang de la Vallée et une partie de la montée des Quarante-Deux ainsi que les frais contingents pour 4 800 000 $ et autorisant un emprunt à cette fin.
• La Municipalité a autorisé la signature d’une entente entre la Ville et le Centre de services scolaire des Patriotes qui permet de faire appliquer la réglementation municipale concernant le stationnement de véhicules sur le terrain de ses établissements et de rendre les espaces de certains de ses établissements accessibles au public, et ce, à titre gratuit et de façon non exclusive en dehors des heures d’utilisation par les établissements scolaires.
• Les élus ont proclamé la semaine du 18 au 24 avril prochain Semaine nationale du don d’organes et de tissus, et ils hisseront à cette occasion le drapeau officiel de cette cause à l’un des mâts devant l’hôtel de ville.
• Le conseil a nommé Nicole Marchand à titre de mairesse suppléante pour les mois de mai, juin et juillet.




Partager cet article