Les mots-croisés de La Relève

Un coup de pouce de 195 000 $ pour la campagne « L’économie sociale, j’achète » dans l’agglomération de Longueui

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Un coup de pouce de 195 000 $ pour la campagne « L’économie sociale, j’achète » dans l’agglomération de Longueui
Le directeur général du Pôle d’économie sociale de l’agglomération de Longueuil, David Miljour.

Les entreprises d’économie sociale de Boucherville et de l’ensemble de l’agglomération de Longueuil pourront profiter d’un nouveau coup de pouce, des Caisses Desjardins, cette fois-ci.
Plus précisément, deux projets du Pôle de l’économie sociale de l’agglomération de Longueuil, soit : la phase II de « L’économie sociale, j’achète! » et le projet « Incubateur en économie sociale : SISMIC » bénéficieront d’un investissement totalisant 195 000 $ de Desjardins, issu du Fonds du Grand Mouvement.
« Dans le contexte actuel, les deux projets revêtent un caractère tout spécial puisqu’ils répondent clairement à des besoins décriés par les entrepreneurs locaux. Chaque fois que Desjardins peut faire une différence au sein de sa communauté, nous sommes heureux de faire notre part et d’y aller de gestes concrets envers ces organismes dévoués qui contribuent à faciliter le quotidien des entreprises », a déclaré Paul Dulude, directeur général de la Caisse Desjardins des Patriotes. « Le Fonds du Grand Mouvement de Desjardins permet justement de soutenir des projets novateurs et structurants à travers le Québec. Pour la région, ces deux initiatives auront un apport certain à la vitalité économique, sans compter les retombées positives sur l’ensemble des entreprises », mentionne André Cataford, président du conseil d’administration de la Caisse.

« Le déploiement de la phase II de « L’économie sociale, j’achète! » a pour but d’appuyer les entreprises collectives dans le développement de leur capacité commerciale et de promouvoir l’économie sociale, un pilier de notre économie qui gagne à être davantage connu. » Par ailleurs, SISMIC s’inscrit dans une volonté de stimuler la culture entrepreneuriale socialement responsable ainsi qu’à démystifier et encourager la voie de l’économie sociale. Cette initiative vise la mise sur pied d’un incubateur (parcours entrepreneurial) en économie sociale répondant à un enjeu du milieu, et ce, en favorisant l’émergence de nouvelles entreprises collectives sur le territoire de l’agglomération de Longueuil », conclut David Miljour, directeur général du Pôle de l’économie sociale de l’agglomération de Longueuil.


Partager cet article