Les mots-croisés de La Relève

Boucherville : la métamorphose de l’ancienne carrière Landreville se poursuit

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Boucherville : la métamorphose de l’ancienne carrière Landreville se poursuit
Tranchée d’interception creusée dans le roc pour éviter que les biogaz migrent à l’extérieur du site.

Le projet de réhabilitation de l’ancienne carrière Landreville en un parc régional intégrant un lac a atteint 42 % de son objectif. Environ 1 862 000 de tonnes métriques de matériaux ont été reçues à ce jour afin de remblayer l’endroit, sur une possibilité de 4,4 millions de tonnes métriques autorisées.
Actuellement, la priorité est de sécuriser la portion contaminée du site, assure M. Jacques Dion, directeur de projet ‒ Sanexen Services environnementaux.
Cette firme qui est le maître d’œuvre des travaux a terminé le profilage du site en prévision de l’installation, au cours de l’année, d’un système pour capter les biogaz, d’une membrane, et des puits de suivi de la qualité des eaux souterraines.
Amorcés en août 2018, les travaux évalués à 18 M$ devraient être parachevés d’ici deux à quatre ans. À ce moment, le site sera légué à la Ville de Boucherville par le propriétaire des Carrières Rive-Sud.
Rappelons que l’an dernier, sur la base du principe de précaution, sept résidences du chemin d’Anjou en aval du site ont été branchées à l’aqueduc municipal. La facture de 845 000 $ a été partagée en parts égales entre la Ville de Boucherville et Sanexen.







Partager cet article