Les mots-croisés de La Relève

La relance du Québec passe par sa culture

communiqué
La relance du Québec passe par sa culture
Alors que s’amorce, en zone rouge, la réouverture des salles de spectacle et lieux de diffusion culturelle, le chef du Bloc Québécois, M. Yves-François Blanchet, et le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, ont demandé au gouvernement Trudeau de soutenir les efforts du Québec visant à relancer les arts de la scène de manière prévisible et sécuritaire pour les différents acteurs de l’industrie culturelle, et ce, tant du point de vue sanitaire que financier. (Photo : Shutterstock)

Alors que s’amorce, en zone rouge, la réouverture des salles de spectacle et lieux de diffusion culturelle, le chef du Bloc Québécois, M. Yves-François Blanchet, et le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, ont demandé au gouvernement Trudeau de soutenir les efforts du Québec visant à relancer les arts de la scène de manière prévisible et sécuritaire pour les différents acteurs de l’industrie culturelle, et ce, tant du point de vue sanitaire que financier.

«Les arts vivants sont en péril à cause de la pandémie. Alors que près d’un artisan de la scène sur deux songe à quitter son métier pour de bon, la perspective de pouvoir recommencer prudemment à travailler arrive à point. Le gouvernement fédéral doit participer à cette relance en soutenant les lieux de diffusion, en y facilitant l’accès sécuritaire pour le public et en tenant compte de la réalité distincte des créateurs et créatrices du Québec», a d’emblée déclaré M. Blanchet.

Un inquiétant rapport dévoilé, il y a quelques jours, par la Fédération nationale des communications et de la culture révèle que le milieu des arts vivants traverse une période dangereusement sombre en raison de la pandémie. Un sondage effectué auprès d’artisans de la scène démontre que 41% d’entre eux songent à changer définitivement de métier, près de 64% vivent un épisode de détresse et plus de 43% ont au moins un symptôme de dépression majeure.

Alors que Québec a autorisé la réouverture des salles de spectacle, même en zone rouge, le Bloc Québécois a élaboré diverses propositions (maintien des programmes existants de soutien au secteur culturel, création d’un fonds de relance du milieu et d’un programme d’appui à la création, compensation de pertes encourues, mise en place d’incitatifs fiscaux dans le but d’encourager les gens à fréquenter de nouveau les lieux de diffusion culturelle), dont il invite le gouvernement Trudeau à s’inspirer. Ces mesures doivent s’ajouter à celles déjà déployées pour venir en aide aux différents secteurs économiques, mais qui sont souvent mal adaptées au milieu culturel.

«Les résultats du sondage démontrent noir sur blanc que les arts de la scène ont particulièrement soufferts des contre-coups de la pandémie. Un sérieux coup de barre doit rapidement être donné si on veut éviter une intarissable saignée susceptible de sonner le glas de la vitalité de notre secteur culturel, qui est la pierre d’assise de notre identité. On le sait, les artisans du milieu culturel ne reçoive trop souvent pas la rémunération qu’ils méritent. On ne peut pas, en plus, leur demander, après des mois d’inactivité presque totale, de demeurer en poste et de vivre une précarité encore plus importante, et ce, pour notre bon plaisir, en prévision du moment où la situation reviendra pleinement à la normale», signale M. Bergeron.

«Avec la vaccination qui progresse à grand pas, l’heure est désormais à la relance et il est essentiel que la culture soit au cœur des efforts que nous devrons déployer pour soutenir cette relance. Le milieu culturel fait bien davantage que de simplement offrir des divertissements; il assure la pérennité de ce qui fait notre spécificité comme nation. Cela implique que ses artisans soient toujours au rendez-vous pour s’acquitter de cette indispensable mission. À nous d’y voir!», de conclure Stéphane Bergeron.

Partager cet article