Les mots-croisés de La Relève

Centre multisports de Boucherville : le projet n’a pas obtenu un classement suffisant

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Centre multisports de Boucherville : le projet n’a pas obtenu un classement suffisant

Le projet de construction d’un complexe multisports à Boucherville n’a pas été retenu par Québec pour être subventionné, car il n’a pas obtenu un classement suffisant.
À la suite de cette réponse négative, la députée-ministre Nathalie Roy dit s’être informée auprès de la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, afin d’obtenir plus de détails sur les raisons justifiant ce refus.
« Puisque le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) est un programme normé avec le gouvernement fédéral, les projets ont été évalués selon des règles très strictes et précises. Bien qu’admissible, le projet de Boucherville n’a pas obtenu un classement suffisant, comparativement à des projets d’ampleur similaire, et c’est pour cette raison qu’il n’a pas été retenu », explique la ministre Roy.
Elle précise de plus, « qu’il faut également considérer le fait que le ministère responsable du programme a reçu un très grand nombre de demandes, dépassant largement (plus de 50 fois) l’enveloppe financière (fédérale-provinciale) disponible de 294 millions $. »
« Au ministère, on nous a indiqué que le projet avait notamment moins bien performé sur les critères suivants : démonstration des services aux populations vulnérables; et démonstration de l’urgence de l’intervention projetée pour le maintien de l’usage normal du bien ou, s’il y a lieu, de l’offre de services, pour la protection de l’intégrité de l’infrastructure visée, ou pour la sécurité des utilisateurs », ajoute-t-elle.
Mme Roy dit par ailleurs avoir signifié au maire Jean Martel qu’elle souhaite accompagner la Ville de Boucherville dans ses démarches afin de trouver d’autres sources de financement auxquelles ce projet pourrait être admissible.
Rappelons que la construction du complexe multisports intérieur est prévue sur le terrain adjacent au Centre des glaces Gilles-Chabot.
La Ville analyse présentement les autres possibilités de subventions pour réaliser ce projet évalué en dollars 2019 à 24,6 M$. Si la réponse avait été positive, la Ville aurait pu recevoir une aide financière de 67 % provenant de Québec et d’Ottawa.
Le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) est destiné à financer la construction, l’aménagement, la mise aux normes ou la rénovation d’installations sportives et récréatives.







Partager cet article