Les mots-croisés de La Relève

Une aide financière pour le plan de mobilité active de Saint-Amable

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Une aide financière pour le plan de mobilité active de Saint-Amable
(Photo : pxfuel)

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) a annoncé qu’il débloquait des sommes afin de financer des projets environnementaux mis sur pied par les villes. Sur la Rive-Sud, 11 municipalités, dont Saint-Amable, vont se partager une enveloppe de plus de 1,5 millions de dollars.

La Ville, qui célèbre son centenaire cette année, a pour sa part reçu une contribution de 12 073$ que l’administration municipale pourra investir dans son plan de mobilité active.

Ce plan, qui compte parmi les priorités de l’équipe du maire Stéphane Williams, a pour objectif d’encadrer l’aménagement du territoire, ce qui comprend notamment les infrastructure routières, piétonnes et cyclables selon les principes des saines habitudes de vie, de sécurité et de cohabitation pour les différents usagers de la route.

Afin de concrétiser ce projet, une firme a été mandatée pour réaliser une analyse du réseau de déplacement actif du périmètre urbain et pour formuler des recommandations.

Le dépôt du rapport est prévu en avril.

Gestion et milieux de vie durables

Parmi les autres municipalités de la Rive-Sud qui vont profiter de cette aide gouvernementale, Longueuil a notamment reçu une aide de 255 970$ pour le prolongement du boulevard Béliveau avec introduction de noues végétalisées.

La Ville va par ailleurs bénéficier d’une aide de 150 000$ afin de permettre l’élaboration d’un Programme particulier d’urbanisme du boulevard Taschereau.

Saint-Basile-le-Grand reçoit pour sa part 361 500$ pour un stationnement en pavé perméable alors qu’Otterburn Park obtient 500 000$ pour la réhabilitation des infrastructures de gestion pluviale de six rues par l’implantation de noues engazonnées.

Au total, près de 12 millions de dollars ont été accordés à travers la province pour la réalisation d’une soixantaine d’initiatives. Ces dernières ont été soumises dans le cadre de deux programmes, soit le Programme de soutien aux municipalités dans la mise en place d’infrastructures de gestion durable des eaux de pluie à la source (PGDEP) et le Programme d’aide financière pour la planification de milieux de vie durables (PMVD).

 

Partager cet article