Les mots-croisés de La Relève

La CCIRS se dit satisfait du budget du Québec 2021-2022

Communiqué
La CCIRS se dit satisfait du budget du Québec 2021-2022
(Photo : CCIRS)

COMMUNIQUÉ –Les actions présentées hier dans le budget du Québec pour accélérer la croissance et la reprise économique sont très encourageantes. Le gouvernement poursuit le soutien aux entreprises touchées par la pandémie et accorde une aide particulière aux PME sans oublier le secteur de la culture et du tourisme qui ont été durement affectés. La CCIRS est donc fière pour ses membres qui pourront encore bénéficier des programmes mis en place l’an dernier.

Ce nouveau budget prévoit également un appui à la requalification de la main d’œuvre. La pandémie a eu des effets considérables sur le marché du travail. Certains secteurs sont plus touchés que d’autres. La requalification pourra permettre aux entreprises de combler leurs besoins de main d’œuvre. La CCIRS a depuis de nombreuses années la main d’œuvre comme enjeu prioritaire. Nous sommes donc très satisfaits de voir l’aide accordée à ce niveau.

« Je suis heureux de constater qu’un an après le début de la pandémie, la poursuite de la relance économique pour les PME, la culture et le tourisme est une priorité du gouvernement du Québec. Je note aussi avec satisfaction que le budget 2021-22 prévoit une baisse d’impôt pour les PME, ce qui est fort apprécié. Tout aussi bienvenue est la prolongation des deux principaux programmes d’aide aux entreprises mis sur pied par le gouvernement du Québec pendant la pandémie, soit le programme Aide d’urgence aux PME (PAUPME), qui inclut le volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM), ainsi que le programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE). Nous apprécions également le fait que des sommes supplémentaires de 400 millions de dollars sur cinq ans soient prévues pour réorienter des travailleurs actuellement au chômage vers des secteurs où les besoins sont criants, comme les technologies de l’information et la construction, et pour mieux intégrer les immigrants au marché du travail.

Les projections économiques sont favorables pour 2021. J’ose espérer que le pire est derrière nous. Les grands projets d’infrastructures et l’augmentation du budget alloué à cette fin sont aussi des éléments très positifs. Soyons confiants pour le futur! », cite le président de la CCIRS, Me Alain Chevrier.

Finalement le budget prévoit une somme importante pour le développement économique régional. Réjouissons-nous des nombreux projets d’infrastructures planifiés pour la Montérégie.

Source: CCIRS

Partager cet article