Les mots-croisés de La Relève

Suzanne Roy salue le plan accéléré pour brancher le Québec

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Suzanne Roy salue le plan accéléré pour brancher le Québec
La MRC de Marguerite-D'Youville a travaillé sur ce dossier pendant des années et cette récente entente Canada-Québec ravit la préfet, ainsi que la présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), car cette opération permettra de brancher d’ici septembre 2022 les régions et stimuler leur économie. (Photo : Shutterstock)

L’annonce d’un investissement de 826,3 M$ par Québec et Ottawa pour donner le coup d’envoi de l’« Opération haute vitesse Canada-Québec » afin de brancher 150 000 foyers à l’Internet à haut débit d’ici septembre 2022 a fait plusieurs heureux. Parmi eux, il y a la mairesse de Sainte-Julie et préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville, car sa Municipalité régionale de comté a travaillé pendant des années sur ce dossier étant donné que 670 foyers du territoire n’ont toujours pas accès à une connexion à haute vitesse.
« Pour une région comme la nôtre, si près de la métropole du Québec, il devenait inconcevable qu’en 2021, un service essentiel comme l’accès à Internet haute vitesse ne soit pas à la portée de tous nos citoyens », a-t-elle expliqué. « La pandémie a forcé bon nombre de professionnels à pratiquer le télétravail ou encore la télémédecine, en plus d’obliger nos jeunes à étudier à distance. Cette nouvelle réalité a permis de prendre davantage conscience de la grande importance de la technologie dans nos vies et de la nécessité d’avoir accès à une connexion rapide partout sur le territoire. L’annonce faite par les gouvernements contribuera à faire avancer considérablement ce dossier de première importance pour nos citoyens. »
Rappelons à ce sujet que la MRC avait notamment mandaté une firme d’experts qui a produit une étude permettant d’apprendre que, même si la vaste majorité du territoire était couverte par un service d’Internet haute vitesse, plusieurs centaines d’immeubles demeuraient mal desservis, principalement dans les zones peu densément peuplées.
Des rencontres ont eu lieu avec des représentants des principaux fournisseurs de services Internet afin d’établir un partenariat stratégique et la MRC appuiera donc, au cours des prochaines années, les télécommunicateurs retenus pour le déploiement de la fibre optique sur le territoire.
Un frein au développement économique
À titre de présidente de l’Union des municipalités du Québec, Mme Roy a également salué cette entente entre les deux paliers de gouvernement. L’UMQ a d’ailleurs rappelé que dans toutes les régions de la province, l’absence de connexion de qualité représentait non seulement un frein au développement économique et social de ces milieux, mais affectait aussi le télétravail et le maintien à niveau des enfants qui doivent faire l’école à la maison.
Le possible déclanchement d’élections fédérales ce printemps a sûrement pesé lourd dans cette annonce, mais il faut aussi savoir que la mise en place, en mai 2020 par le gouvernement du Québec, de la Table de coordination sur les infrastructures de soutènement afin d’accélérer l’avancement des projets de déploiement de services Internet haute vitesse (IHV), a joué un rôle important.
L’assouplissement de plusieurs étapes précises du processus de demandes de permis a fait l’objet d’essais pilotes d’octobre 2020 à janvier dernier, autant pour les structures de Bell Canada que pour celles d’Hydro-Québec. Ces nouveaux processus accélérés ont été formalisés au début de 2021 et sont accessibles à tous les bénéficiaires de programmes de financements publics pour le déploiement de services IHV qui en font la demande et en acceptent les modalités.
100 M$ au milieu municipal
La semaine a été faste pour la présidente de l’UMQ et préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville, car elle s’est également réjouie de l’aide financière de 100 M$ versée au milieu municipal pour faire face aux impacts de la COVID-19. De ce montant, 80 M$ seront alloués directement aux MRC, selon l’Indice de vitalité économique des territoires, pour développer ou améliorer leurs outils informatiques et technologiques, et 20 millions $ serviront à appuyer les aéroports régionaux et municipaux.
« Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, les municipalités et les MRC ont été en première ligne pour soutenir leurs communautés éprouvées par la crise sanitaire. En complément du soutien financier confirmé en septembre dernier, l’aide annoncée le 24 mai par la ministre Laforest permettra d’accélérer le virage numérique des MRC et de financer des initiatives porteuses pour améliorer la qualité de vie des citoyennes et des citoyens ainsi que des entreprises. C’est une excellente nouvelle! », a déclaré Suzanne Roy à titre de présidente de l’UMQ.

Partager cet article