Les mots-croisés de La Relève

Les maires de la MRC demandent un prolongement du REM dans l’axe de l’autoroute 30

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Les maires de la MRC demandent un prolongement du REM dans l’axe de l’autoroute 30
« Cet axe de développement du REM est jugé prioritaire pour la population résidant au nord-est de Brossard, et ce, pour décongestionner les transports, améliorer la qualité de vie des familles et relancer notre économie », peut-on lire dans la résolution de la MRC. (Photo : CDPQ-Infra)

Lors de la séance du conseil de la MRC de Marguerite-D’Youville de février dernier, les maires ont résolu à l’unanimité de demander au gouvernement de réaliser une étude pour l’expansion du Réseau express métropolitain (REM), de Brossard jusqu’à Boucherville et Sainte-Julie dans l’axe de l’autoroute 30, en plus d’établir un échéancier de réalisation de ce prolongement.
Dans la résolution, les maires ont rappelé que, lors de la campagne électorale québécoise de 2018, le chef de Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, avait mentionné qu’il était temps de donner un grand coup pour décongestionner les transports, améliorer la qualité de vie des familles et relancer notre économie. « Un gouvernement de la CAQ entend donc investir massivement dans les transports collectifs, mais aussi dans l’aménagement d’axes routiers, au bénéfice de toute la région métropolitaine », avait-il alors promis.
Ils ont ajouté que la CAQ avait pris l’engagement de mandater la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) afin de réaliser une étude pour l’expansion du Réseau express métropolitain, de Brossard jusqu’à Boucherville et Sainte-Julie, en longeant l’autoroute 30.
Les élus ont fait remarquer dans leur demande que ce tronçon du REM long de plus d’une vingtaine de kilomètres permettrait de désengorger l’autoroute 30 et que l’ensemble de la Couronne Sud ne possède aucun mode de transport lourd dans l’axe est-ouest.
Projet pas encore à l’étude
Ils ont aussi fait valoir dans ce dossier qu’au début de février 2021, la CDPQ a affirmé que des études préliminaires sont en cours relativement à un prolongement du REM à Laval et à Longueuil en vertu de mandats que lui a confiés le gouvernement et elle aurait indiqué à celui-ci qu’il y « avait tout lieu d’être optimiste ».
Toutefois, les membres du conseil de la MRC se sont dit préoccupés « qu’aucun signal ne permet de croire que le prolongement du REM dans l’axe de l’autoroute 30 soit actuellement à l’étude », bien que « cet axe de développement du REM est jugé prioritaire pour la population résidant au nord-est de Brossard, et ce, pour décongestionner les transports, améliorer la qualité de vie des familles et relancer notre économie ».
Les maires ont donc résolu à l’unanimité de réitérer au gouvernement du Québec son engagement à réaliser une étude pour l’expansion du Réseau express métropolitain de Brossard jusqu’à Boucherville et Sainte-Julie en longeant l’autoroute 30, et de lui demander d’établir un échéancier de réalisation de ce prolongement.
Une copie de cette résolution a donc été envoyée au premier ministre du Québec, François Legault; au ministre des Transports, François Bonardel; au ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau; au ministre responsable de la région de la Montérégie, Simon Jolin-Barette; ainsi qu’à la députée de Verchères, Suzanne Dansereau.

Partager cet article