Verchères 350

Le prix Florence-Junca-Adenot remis à Dre Julie Loslier, une Bouchervilloise d’exception

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Le prix Florence-Junca-Adenot remis à Dre Julie Loslier, une Bouchervilloise d’exception
Docteure Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie.

Journée internationale des femmes

Celle qui est aux premières loges de la lutte contre la COVID-19 en Montérégie, la docteure Julie Loslier, a reçu le prix Florence-Junca-Adenot décerné par la Ville de Boucherville le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes.

Cette distinction parmi les plus importantes reconnaissances de l’Ordre du mérite bouchervillois est réservée aux femmes de Boucherville afin de souligner et de reconnaître leurs réalisations et accomplissements exceptionnels et qui contribuent au sentiment de fierté et d’appartenance à la municipalité.

Un parcours exemplaire

Montréalaise de souche, la docteure Julie Loslier s’est installée à Boucherville avec sa famille en 2007. Directrice de la santé publique de la Montérégie depuis 2016, elle détient un doctorat en médecine, une maîtrise en sciences cliniques ainsi qu’une spécialisation en médecine communautaire. Elle a également terminé une année complémentaire de formation en inégalités sociales de santé au centre Léa Roback, affilié à l’Université de Montréal.

Femme de tête, femme d’idées, femme de cœur et leader hors pair, la récipiendaire occupe un rôle de premier plan à la direction de la santé publique, particulièrement en ce temps de pandémie. 

Forte de son expérience, elle porte plusieurs chapeaux, dont celui de chercheure affiliée au Centre de recherche Charles-Le-Moyne-Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les innovations en santé (CR-CSIS) en plus d’être professeure titulaire au département des sciences de la santé communautaire de la faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, depuis 2008. Elle œuvre également au sein du Comité organisateur des Journées annuelles de santé publique à titre de représentante provinciale des directions de santé publique depuis 2015 en plus de faire partie du comité gouvernemental de vigilance sur le cannabis à la Direction de santé publique de la Montérégie, en tant que présidente.

Une ambassadrice

« Vous êtes une formidable ambassadrice pour Boucherville, une source intarissable d’inspiration pour toutes les générations de femmes. Votre parcours exemplaire saura inspirer celles qui souhaiteront convoiter des postes de responsabilités supérieurs », a mentionné la conseillère municipale et porte-parole de l’Ordre du mérite, Jacqueline Boubane, qui lui a remis le prix lors d’une visioconférence.

« Ce fut un choix évident pour le conseil municipal de Boucherville, composé de six femmes sur neuf conseillers, de reconnaître cette Bouchervilloise d’exception pour le prix Florence-Junca-Adenot en cette journée du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes », a ajouté Mme Boubane.

« En mon nom personnel et au nom du conseil municipal de la Ville de Boucherville, je tiens à vous féliciter pour les honneurs obtenus, pour l’ensemble de votre parcours professionnel et plus particulièrement pour votre gestion de cette crise sans précédent que nous avons connue », a pour sa part mentionné le maire Jean Martel.

Un prix que Dre Loslier partage

« C’est un très grand honneur, et je reçois ce prix avec beaucoup d’humilité. Je fais ce travail avec passion et grand enthousiasme. Ce fut une année exceptionnelle et pas toujours dans le bon sens du terme, remplie de défis, d’apprentissage, et d’expériences pour l’ensemble des femmes qu’elles aient été professeures, cheffes d’entreprise, ou mères à la maison. Une année particulière parce qu’elles ont dû mettre les bouchées doubles au travail, changer leur façon de faire, conjuguer le télétravail avec les enfants en apprentissage à la maison, ou parce qu’elles ont perdu ou changé leur emploi, c’est pourquoi je pourrais partager ce prix avec chacune d’entre elles.»

« C’est une excellente candidate lorsque l’on regarde son parcours, sa passion, son ouverture d’esprit, sa vision de la vie, des humains. Je suis très fière d’être associée à elle, très indirectement par le fait que le prix porte mon nom. Je la félicite et l’encourage à persévérer », a pour sa part exprimé Mme Junca-Adenot.

Partager cet article