Les mots-croisés de La Relève

Québec solidaire Montérégie convie la population à une assemblée publique virtuelle sur la souveraineté alimentaire

communiqué
Québec solidaire Montérégie convie la population à une assemblée publique virtuelle sur la souveraineté alimentaire
Le mardi 16 mars prochain à 19 h, sous le thème "La souveraineté alimentaire, c'est possible!", quatre panélistes mettront la table sur cet enjeu qui se révèle important en ces temps de pandémie. (Photo : QS)

Le mardi 16 mars prochain à 19 h, sous le thème « La souveraineté alimentaire, c’est possible! », quatre panélistes mettront la table sur cet enjeu qui se révèle important en ces temps de pandémie. Il s’agit de Denys Van Winden, producteur maraîcher en Montérégie (laitue, carotte, oignon et ail), de Stéphanie Wang, jardinière-maraîchère bio en Montérégie (légumes asiatiques), de Nicolas Chatel-Launay, agent de projet au Pôle d’excellence en lutte intégrée du CLD des Jardins-de-Napierville et d’Émilise Lessard-Therrien, députée de Québec solidaire. S’en suivra une période d’échanges entre les participants et participantes.

L’association Québec solidaire Montérégie soumettra quelques questions d’importance à la discussion :
✔ Quelle serait le niveau d’autosuffisance à atteindre idéalement, car au Québec il faut savoir qu’on produit seulement 38% des calories de ce que l’on mange. Comment inverser cette tendance?
✔ Quels sont les moyens que devraient prendre nos gouvernements pour favoriser l’autosuffisance?
✔ Quels moyens nous reste-t-il pour défendre notre agriculture dans un contexte où la fin de l’exception agricole dans les accords de libre-échange a affecté notre autonomie alimentaire?
✔ Peut-on exiger les mêmes normes (conditions de travail, environnementales, sanitaires, etc.) aux produits étrangers que ce l’on exige à nos agriculteurs?
✔ La souveraineté alimentaire entraîne-t-elle un coût des aliments plus élevé à la consommation?
✔ Manger en saison principalement des produits québécois, est-ce possible?
✔ Sachant que nous avons perdu au Québec 70 % du nombre de fermes au détriment de l’agriculture familiale et de proximité, l’hyperspécialisation des terres agricoles basée souvent sur l’importation-exportation est-elle un frein à l’autosuffisance?
✔ Comment arrêter l’hémorragie de nos terres agricoles en Montérégie menacées par le REM, le projet d’expansion du port de Montréal à Contrecœur, l’élargissement de l’autoroute 30 ou encore le nouvel hôpital à Vaudreuil-Soulanges et ce sans parler de l’empiétement des développements domiciliaires et industriels?
Cliquer sur ce lien pour vous inscrire : http://bit.ly/souverainet%C3%A9alimentaire



Partager cet article