Les mots-croisés de La Relève

11 M$ pour la surveillance des variants de la COVID-19 au Québec

Les brèves de La Relève
11 M$ pour la surveillance des variants de la COVID-19 au Québec
L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et ses partenaires ont lancé un programme pour améliorer la surveillance des variants de la COVID-19 grâce à un suivi complet du SRAS-CoV-2. (Photo : Shutterstock)

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et ses partenaires ont lancé un programme pour améliorer la surveillance des variants de la COVID-19 grâce à un suivi complet du SRAS-CoV-2. L’objectif est de repérer rapidement les mutations génétiques du virus, d’identifier les variants et de déterminer leur impact sur la transmission, la gravité de la maladie et la réponse aux vaccins, afin de soutenir le gouvernement du Québec dans la gestion de la pandémie. Dirigé par le Laboratoire de santé publique du Québec de l’INSPQ, conjointement avec les Fonds de recherche du Québec (FRQ) et Génome Québec, le programme de surveillance des variants vise à séquencer 65 000 échantillons positifs au SRAS-CoV-2 d’ici la fin de l’année 2021. Le Centre de génomique de McGill, le Laboratoire national de microbiologie et plusieurs chercheurs et chercheuses collaborent également au projet. Avec un budget totalisant 11,1 millions de dollars, le programme est soutenu financièrement par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec à hauteur de 6,3 millions $, auxquels s’ajoutent 2,5 millions $ des FRQ pour soutenir des études, qui visent à caractériser les impacts des mutations du virus, de même que 2,3 millions $ de Génome Canada par l’entremise de son Réseau canadien de génomique COVID-19 pour le séquençage et l’identification des variants.

Partager cet article