Les mots-croisés de La Relève

Une phase 3 du prolongement du REM, entre Longueuil et Brossard, et même jusqu’à Boucherville

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Une phase 3 du prolongement du REM, entre Longueuil et Brossard, et même jusqu’à Boucherville

Le gouvernement du Québec aurait, dans ses cartons et sur la planche à dessin, une troisième phase de prolongement du Réseau express métropolitain (REM), mais cette fois-ci à Laval et sur la Rive-Sud, jusqu’à Boucherville.

Sur la Rive-Sud, le train électrique emprunterait l’axe du boulevard Taschereau, à partir de Brossard passant par la station de métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke pour se rendre jusqu’au cégep Édouard-Montpetit. Et selon le ministre des Transports du Québec, Francois Bonnardel, le REM pourrait même être prolongé jusqu’à Boucherville. C’est du moins ce qu’il a indiqué lors d’une interpellation à l’Assemblée nationale, jeudi dernier. Ce trajet serait relié à la future station Panama du REM, dont la mise en service est prévue en 2022.

Une partie du tracé est justement celui proposé l’an dernier par la mairesse Sylvie Parent avec son projet de Lien électrique est-ouest (LÉEO) qui traverserait le boulevard Taschereau, de Brossard jusqu’à Longueuil.

C’est la  Caisse de dépôt et placement qui a recu le mandat de faire l’étude du nouveau tracé mais la direction ne semble pas être intéressée à l’ajout d’un autre système de transport de type tramway à Longueuil, comme le suggérait la mairesse Parent, mais plutôt pour le développement du REM. Que ce soit un mode de transport ou l’autre, les décideurs locaux seraient évidemment heureux d’une annonce prochaine.

La première phase du REM comporte trois stations sur la Rive-Sud, dont Panama, Du Quartier et Brossard, toutes situées sur le territoire de la Ville de Brossard. Leurs mises en service sont annoncées pour l’année prochaine.

La deuxième phase du REM, annoncée il y a quelques mois, comprend son extension dans le secteur de Montréal-Est. Le début des travaux est attendu pour 2023 pour une livraison prévue en 2029. Ce n’est qu’après cette phase que le prolongement prévu sur la Rive-Sud pourrait démarrer, ce qui a fait dire à la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, que cet échéancier était bien long. Ça fait 50 ans que la Rive-Sud attend des investissements structurants en transport. Je ne comprends pas pourquoi il faudrait attendre encore neuf ans »

L’annonce du prolongement du REM sur la Rive-Sud n’est donc pas pour demain, mais peut-être « après demain » tout comme le projet de prolongement entre Brossard et Chambly. Il y a fort à parier que le projet refera surface dans un an, lors de la prochaine campagne électorale provinciale.

Partager cet article