Les mots-croisés de La Relève

Une bourse de 2 000 $ au Varennois Albert Chagnon remise par Georges St-Pierre

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Une bourse de 2 000 $ au Varennois Albert Chagnon remise par Georges St-Pierre
Sept étudiants-athlètes ont reçu une bourse de 2 000 $ de La Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) et la Fondation Georges St-Pierre (FGSP), dont le Varennois Albert Chagnon qui s’est démarqué en gymnastique artistique et sur les bancs d’école (Photo : FAEQ)

Sept étudiants-athlètes ont reçu une bourse de 2 000 $ de La Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) et la Fondation Georges St-Pierre (FGSP), dont le Varennois Albert Chagnon qui s’est démarqué en gymnastique artistique et sur les bancs d’école… ou plutôt devant son écran d’ordinateur!
La remise se déroule habituellement sur un tatami dans un dojo en compagnie de l’ancien champion du monde des arts martiaux mixtes, philanthrope, entrepreneur, acteur à ses heures et influenceur, Georges St-Pierre, mais cette fois, elle s’est tenue par le biais d’une rencontre virtuelle sur Zoom. Toutefois, le geste a gardé bien intact son impact.
Pour sa part, Albert Chagnon a remporté en 2020 l’or aux anneaux, des médailles d’argent au concours multiple, au cheval d’arçons, au saut de cheval et à la barre fixe ainsi que le bronze aux exercices au sol et aux barres parallèles à la Coupe Québec dans la catégorie élite 4 en mars dernier. Il est également médaillé d’or au concours multiple et aux anneaux, en plus de mettre la main sur la médaille d’argent au cheval d’arçons et aux barres parallèles aux Championnats de l’Est du Canada dans la catégorie élite 3 qui se déroulaient en mai 2019.
Le jeune athlète de 13 ans étudie en deuxième secondaire au programme Sport-études de l’école De Mortagne et il a maintenu une moyenne scolaire de 88 % en première secondaire au Collège Français à Longueuil. Il a pour objectif de représenter le Québec aux Jeux du Canada de 2023 et le pays en compétitions internationales. Outre ses ambitions sportives, Albert a comme but de devenir plus tard architecte ou ingénieur automobile.
« J’ai le sentiment que le Programme de bourses de ma Fondation prend encore plus d’importance cette année en raison des circonstances que l’on connaît », a lancé Georges St-Pierre. « Pour eux, il est crucial de poursuivre leurs études afin de bien préparer leur transition de carrière. Le bien-être des étudiants-athlètes est mis à mal présentement et tout coup de pouce qui peut leur être donné est essentiel selon moi. C’est d’ailleurs toujours avec joie que je découvre des jeunes très talentueux en leur remettant une bourse. »
« Georges St-Pierre est un homme de cœur et son association avec la FAEQ prend une dimension importante pour nous, ne serait-ce que pour ses très fortes valeurs au diapason des nôtres », a renchéri Claude Chagnon, président de la Fondation de l’athlète d’excellence. « Il reste un combattant qui jouit d’une notoriété internationale et la confiance qu’il place dans le cheminement des étudiants-athlètes de la relève est authentique. »

Partager cet article